Set My Heart On Fire Immediately

Le nouveau Perfume

Sébastien Thibert
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues
 
Genius est arrivéMike Hadreas a été révélé par Myspace en 2007. Il est devenu Perfume Genius, nous a fait découvrir quelques chansons et dans la foulée nous a confié son fétichisme pour les pieds, sa passion pour le porno, ses addictions, ses malheurs et sévices, l’alcoolisme de sa mère… Puis, en 2015, avec Too Bright, Perfume Genius a délaissé cette dévoilement de tous ses secrets pour dévoiler ses talents de compositeur avec un album au goût de revanche. C’était passionnant et le disque qui suivra, No Shape, le confirmera : c’est désormais l’artiste qui nous intéresse, bien plus que son goût pour le sexe en combinaison élasthanne. Il y a quelques semaines paraîssait Set My Heart On Fire Immediately, un album sophistiqué qui met en lumière l’artiste et   l’expérimentateur. Perfume Genius chante de mieux en mieux, il a desserré les dents. Sa voix n’est pourtant pas celle des anges, on y décèle trop d’excès passés… 
 
En revanche, elle a la mélancolie, le blues, et une beauté infinie. Parfois fragile et sur le fil, Perfume Genius rappelle Beth Gibbons de Portishead et lorsqu’il est plus assuré, c’est distinctement du Prince que l’on entend ! Pour le reste, Set My Heart On Fire Immediately gagne en subtilité d’arrangements et d’orchestration : l’ouverture, le morceau Whole Life, en est un bel exemple. Ce sont cependant les multiples expérimentations que l’on apprécie particulièrement sur cet album. Perfume Genius réussit brillamment certains exercices, notamment celui du rock sudiste lourd et rampant, généralement réservé aux hétéros à barbe longue (Describe). Nous sommes aussi ravis de croiser un titre façon R.E.M (One More Try) et une ballade pop (Without You). Mais l’expérience la plus radicale de Set My Heart On Fire Immediately, c’est le vide. Cet album n’a pas peur des momenrs de silence et de calme.