CINÉMA LGBTQ+

HOLDING THE MAN de Neil Armfield (2015)

Yves Lafontaine
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

Chaque jour sur sa page Facebook, le rédacteur en chef de Fugues, Yves Lafontaine propose un film LGBTQ+ à voir. Voici donc, une de ses suggestions…


En Australie, l’autobiographie de Timothy Conigrave a été montée au théâtre et Holding the Man est tiré de cette pièce, sans qu’on sente l’adaptation. Mélodrame dans la veine de Love Story, le film navigue d’une époque à l’autre, de l’innocence des années 1970 et de l’adolescence aux «années sida», intenses et dévastatrices. Tim et John sont encore adolescents quand ils tombent amoureux l’un de l’autre. L’un est extraverti et veut être acteur, l’autre est sportif mais plus réservé. L’Australie des seventies n’est pas ouverte à l’homosexualité et la famille de John est très religieuse. Malgré ces embûches, et l’annonce, en 1985, qu’ils sont tous deux séropositifs, les amants s’aimeront pendant 15 ans. Holding the Man est bouleversant grâce à la complicité, à l’électricité, à l’extraordinaire chimie qui passe entre les deux acteurs, autant dans les scènes dramatiques que sexuelles. Un réalisme rare au grand écran.