Pologne / Présidentielle

Le président homophobe Duda réélu de justesse, soupçons de fraude

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires

Le président sortant en Pologne, le populiste homophobe Andrzej Duda, a été réélu pour un nouveau mandat de cinq ans, a annoncé lundi la Commission électorale, mais des accusations de fraude pèsent sur le scrutin.

 

Andrzej Duda a obtenu 51% des voix, contre 49% pour son rival pro-européen et libéral, le maire de Varsovie Rafal Trzaskowski.

Le résultat conforte la position du parti Droit et Justice (PiS), au pouvoir depuis 2015.

Pour le politologue Kazimierz Kik, de l'Université de Kielce, "c'est un petit succès" du président Duda. "Il a certes remporté le scrutin mais le vrai succès appartient à Rafal Trzaskowski et à l'opposition qui regagne du terrain", a-t-il déclaré à l'AFP. "La Pologne sort de cette élection fracturée. Il sera difficile de renouer des liens entre les Polonais".

"Le résultat fort de Rafal Trzaskowski lui donne la possibilité de devenir une figure clef de l'opposition libérale", a déclaré à la télévision privée TVN24 le politologue Andrzej Rychard.

Andrzej Duda est soutenu par le parti conservateur nationaliste homophobe PiS alors que le maire de Varsovie représente le principal parti d'opposition centriste Plateforme civique (PO), qui promettait d'améliorer les relations avec l'Union européenne tendues depuis l'arrivée du PiS au pouvoir et se montre ouvert sur le dossier des droits des personnes LGBT.