Grande-Bretagne

Le boxeur britannique James Hawley exclu de son club après des propos homophobes

Sébastien Thibert
Commentaires

Le boxeur poids moyen de 21 ans James Hawley a été limogé par son club mercredi après une sortie homophobe et transphobe dans une vidéo postée sur Tik Tok. 

Dans la vidéo, partagée en ligne par la star britannique de Drag Race Baga Chipz mercredi après-midi (22 juillet), Hawley répond à un commentaire lui demandant s'il «soutient les LGBT» sur son compte TikTok supprimé depuis.

«Je ne suis pas d'accord avec cela à mille et millions pour cent, non», a-t-il dit, avant de se lancer dans une tirade contre les homosexuels et les trangenres, les traitant notamment de «dirty pussy».

«Écoutez, je peux comprendre quand les filles s'amusent entre elles dans des fêtes et des choses comme ça. Ça ne me dérange pas, ce n'est pas un problème. J'aime même bien qu'elles le fassent mais les gars et aussi les transgenres, il y a quelque chose qui ne va vraiment pas avec vous. Qu'est-ce qui vous donne envie de changer de sexe ou de vous faire enculer?». 

«Je suis désolé pour vos familles», a-t-il même ajouté.  

La déclaration s'est rapidement répandue sur les réseaux sociaux. Entre autres, elle a été partagée par la star drag queen Baga Chipz, qui s'est fait connaître pour sa participation à la première saison de l'émission de télé-réalité «RuPaul's Drag Race UK». Elle a qualifié les déclarations du boxeur de «saleté homophobe».

Depuis, James Hawley a déclaré sur Instagram qu'il comprenait la décision de son agence de le licencier. Son compte n'est désormais plus visible du public.

Dans un communiqué, l'agence qui l'emploi a déclaré: «MTK Global ne cautionne ni ne soutient en aucune façon les opinions qui ont été partagées de quelque manière que ce soit, et ces commentaires ne seront jamais considérés comme acceptables par aucun de nos combattants, d'où la décision qui a été prise par la direction». 

L'homophobie n'est pas rare dans la boxe britannique. Pendant des années, la star Tyson Fury s'est déchaîné contre les minorités sexuelles. Entre autres, il avait décrit la légalisation de l'homosexualité comme "folle" et assimilé les gais à des pédophiles.