États-Unis

Le Colorado s'éloigne de l'état de haine !

Étienne Dutil
Commentaires

Le gouverneur du Colorado, Jared Polis a voté quatre amendements pro-LGBTQI+, il y a une semaine. Par ces réformes, l’état américain s’éloigne un peu plus de «l’état de haine».

Parmi les quatre amendements pro-LGBTQI+, la très attendue réforme sur l’abolition du principe de «panique trans et homo» utilisé dans certaines défenses judiciaires. «Lorsque quelqu'un est visé à cause de son orientation sexuelle ou son identité de genre, nous voulons faire en sorte que la victime ait le procès le plus équitable possible. Et, cette loi va permettre d’assurer qu’il n’y ait pas d’arguments biaisés et sectaires dans nos tribunaux, ici à Colorado» a exprimé la procureure Amanda Gall, qui soutient la réforme. D’autres élus politiques ont salué l’adoption de la mesure, qui va instaurer un climat de plus grande acceptation et tolérance pour tous et toutes, y compris les personnes trans racisées. Par cette loi, le Colorado franchit une étape supplémentaire vers l’éloignement de «l’état de haine».

Depuis les années 1990, le Colorado a instauré un climat de discriminations avec l’amendement 2, ce qui empêchait jusqu'alors l’adoption de lois pro-LGBTQI+. En ce sens, la Cour Suprême des États-Unis a souvent dû s’emparer des affaires de préjudices LGBTQI+, à cause du véto de l’état.

Le (premier) gouverneur ouvertement gai du Colorado a également adopté trois autres lois à destination des personnes séropositives. En premier lieu, l’une des lois va permettre aux pharmacies de prescrire la PrEP. En ce sens les assurances vont prendre en charge l’autorisation d’accès au moyen médical, au même titre que les coûts. «Le VIH impacte les personnes vulnérables et défavorisées dans notre état. La plupart des personnes racisées font face aux disparités et barrières du système de santé, dans l’accès à leur(s) traitement(s). Cette loi va réduire la stigmatisation du VIH et sauver des vies», a expliqué Leslie Herod, co-sponsor républicain de la réforme. 

Enfin, dans la même visée, une autre réforme va permettre la mise en place de programmes d’accompagnement social et médical sur le VIH.

En dernier lieu, le gouverneur a adopté une loi sur le changement de marqueur de genre sur les documents administratifs. Cette avancée va notamment permettre aux personnes mineures d’effectuer les modifications avant la transition médicale. Plus tôt, ce mois-ci, mais aussi en 2018, le Maine a également appliqué des mesures qui vont dans ce sens.