LESBIENNE, INDIENNE, GAI, ARMÉNIEN, IRANIEN…

Ces trois employés de la TD sont bien plus que des étiquettes

L'équipe de rédaction
Commentaires

À la TD, rien n’empêche de célébrer la diversité! Voici les témoignages de trois employés qui ont présidé le comité LGBTQ2+ de la banque.

Sophiya Varghese

Directrice principale, données, analyses et information, TD Assurance

Après avoir obtenu un baccalauréat en commerce à Delhi, Sophiya quitte son pays natal, l’Inde, pour s’installer et étudier à New York, où elle rencontre sa partenaire de vie, Delphine. Durant cette période, Sophiya annonce à sa famille qu’elle est lesbienne. «J’ai l’impression que les parents savent déjà ce genre de chose. Ils n’ont pas été surpris, plutôt contents que je m’affiche comme je suis», souligne Sophiya. Entre 2007 et 2010, Delphine et Sophiya habitent ensemble à New York. «Bien qu’il s’agisse d’une ville incroyable, les lois américaines de l'époque ne nous permettaient pas de nous marier et de vivre notre amour ouvertement.» C’est pourquoi, elles emménagent à Montréal en 2010, où elles se marient et fondent une famille. Cette année, Sophiya célèbre cinq ans de service à la TD.

«La TD occupe une place spéciale dans mon cœur et mon quotidien. Lorsque nous disons que la banque est très impliquée auprès de la communauté LGBTQ2+, ce n’est pas que des mots. Les investissements, les paroles, les actions, les valeurs, l’environnement de travail… chaque engagement est cohérent et respecté avec soin. C’est inspirant de travailler pour un employeur qui valorise les femmes, les minorités visibles, tous les membres de la communauté LGBTQ2+, et bien plus encore.»

Durant deux ans, Sophiya a codirigé le comité LGBTQ2+ de la TD. Pour elle, il était important de s’impliquer auprès de ses collègues, d’engager de vraies conversations et de faire tomber les barrières.

«J’ai eu la chance d’avoir le soutien de ma famille, de mes amis, de mon employeur et du pays dans lequel je vis. Nous n’avons qu’une vie, et c’est la nôtre. Lorsque notre environnement est malsain, changeons d’environnement, ne changeons jamais qui nous sommes.»

 

Saro Froundjian

Directeur des opérations, Analyses et modélisation, TD Assurance

Saro est né au Québec, dans une famille d’origine arménienne. «Ma mère a toujours tout fait pour que je me sente aimé et soutenu. Elle m’a porté à bout de bras, spécialement durant mon primaire et mon secondaire, des périodes qui ont été difficiles pour moi», dit Saro. En 2005, alors qu’il poursuit des études en graphisme, Saro fait son entrée à la TD comme opérateur d’ordinateur à temps partiel. «Non seulement c’était bien mieux que tous les emplois étudiants que je pouvais ima-giner, mais c’était aussi un milieu inclusif, accueillant et diversifié». En 2020, Saro célèbre 13 ans de service à la TD.

«J’ai grandi à la TD! La banque a été ma deuxième maison; un endroit où je n’ai jamais eu à me cacher… un endroit qui m’a permis d’arrêter de penser à qui je devrais être et qui m’a permis de m’épanouir comme je suis.»

Au-delà de son implication de longue date auprès de Fierté Montréal, la TD soutient annuellement 83 festivals et plus de 160 initiatives LGBTQ2 + en Amérique du Nord. «L’authenticité est une qualité qui décrit bien la TD. J’ai des collègues, connus hétéros, qui s’affirment aujourd’hui gais. C’est beau de les voir vivre leur vérité, à la banque comme à la maison.»

Pour Saro, qui codirige actuellement le comité LGBTQ2+ de la TD, il est essentiel que les gens puissent être eux-mêmes pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

«À la TD, je n’ai jamais eu à faire de coming-out. J’ai toujours amené ma personne entière au travail, avec le sentiment que mon employeur était derrière moi, à me confirmer qu’au fond… c’est parfait d’être qui je suis.»

 

Merad Alizadeh

Directeur de succursale, TD Canada Trust

Merad est né au Québec, dans une famille iranienne musulmane. «Naturellement, les gens voient que je fais partie d’une minorité visible. Par contre, je dois toujours annoncer que je fais partie de la communauté LGBTQ2+.»

Merad fait son entrée à la TD en 2007 alors qu’il termine des études universitaires en comp-tabilité. «La banque m’a aidé à m’accepter… En fait, la première personne à qui j’ai annoncé que je suis gai a été ma directrice de succursale de l’époque. Ma famille a suivi. J’ai été la première personne ouvertement gaie que mes parents ont connue.»

Depuis 2018, Merad est directeur de succursale au centre-ville de Montréal, en plus de codiriger le comité LGBTQ2+ de la banque. «La TD m’a toujours appuyé, sans égards à mon orientation sexuelle. La banque a été mon premier emploi à temps partiel, et ce qui est fabuleux, c’est que j’y ai trouvé une carrière et une famille.»

Pour Merad, la diversité n’est pas une case à cocher. Elle vit d’elle-même tout au long de l’année, à travers ses actions et celles de son employeur. Depuis 1994, le Groupe Banque TD offre des avantages sociaux aux couples du même sexe. Depuis 2019, elle offre également un cours en ligne au sujet de l’identité de genre à tous les employés. 

«Mon souhait pour le futur est que nous parvenions à rassembler encore plus d’alliés autour de la communauté LGBTQ2+. Beaucoup de chemin a été parcouru, mais il reste tant à faire!» 6

 

INFOS | www.td.com