Grande-Bretagne

Boris Johnson aurait abandonné la réforme sur le genre sur les conseils de sa compagne

L'équipe de rédaction
Commentaires

Le Premier ministre britannique Boris Johnson aurait décidé d'abandonner la réforme de la loi sur la reconnaissance du genre "sur les conseils" de sa compagne Carrie Symonds, affirment les députés conservateurs.

Le projet de réforme de la loi sur la reconnaissance du genre (GRA), lancée par le gouvernement de Theresa May en 2017, était attendu en juin dernier. Mais l'annonce concernant ce projet s'est fait attendre et les rumeurs de son abandon par Boris Johnson n'ont cessé d'enfler.

Dans un article du "Mail on Sunday" publié dimanche, des députés conservateurs affirment que Johnson est sous influence de sa fiancée, Carrie Symonds dans cette affaire. 

Une source de Downing Street a "catégoriquement nié" les allégations dans le courrier, disant: "Cette histoire est fausse. Mme Symonds n'a pas discuté de cette question avec le Premier ministre".

Officiellement Boris Johnson et sa ministre de l’Egalité, Liz Truss, ont confirmé qu’ils publieraient les plans de réforme du GRA du gouvernement "au cours de l’été", mais l'abandon de la réforme est bel et bien d'actualité.

Les mesures élaborées sous le gouvernement de Theresa May prévoyaient de permettre aux personnes transgenres de modifier leur certificat de naissance sans diagnostic médical.

La réforme était pourtant soutenue par 70% du public, selon une vaste consultation menée en 2018, à laquelle ont répondu plus de 100.000 personnes.

Les militants des droits des trans sont sur leurs gardes. Ils redoutent un éventuel retour en arrière des droits des trans existants.