Dimanche 30 août

Luss Martin, 50 ans d’amour avec son public

André-Constantin Passiour
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues
Fugues
Photo prise par © Fugues
  • Fugues
  • Fugues
Ce n’est pas rien que de fêter 50 bougies de spectacles ! C’est pourtant ce que fera le personnificateur féminin Luss Martin, le dimanche 30 août à 17h au bar Le Cocktail. Luss Martin a personnifié certains des plus grands noms de la chanson du Québec, y compris les Ginette Reno ou encore Diane Dufresne. C’est donc entouré d’ami-e-s et de sa fidèle clientèle que Luss Martin montera sur scène. On y reconnaîtra également les Richard Huet, Michèle Richard ou encore Patsy Gallant. Ce spectacle est intitulé tout 
simplement «Luss Martin, 50 ans d’amour avec mon public».
 
Mais pourquoi «Luss» et non Luce, lui avait-on demandé dans un journal, à l’époque ? «Tout simplement parce que Luce c’est féminin et Luss ni féminin ni masculin», avait répondu celui qui est natif de Saint-Paul-du-Nord, sur la Côte-Nord du Saint-Laurent.
 
Au cours de toutes ces années de spectacles, Luss Martin a personnifié aussi les Gilda, Divine, Marianne Faithful, Alys Robi et plusieurs autres. «J’ai toujours aimé les costumes, les spectacles, quand j’étais jeune, j’avais été au bar Danu Bleu, à Forest Hill, voir les Travestis Follies avec Guilda, c’est là que j’ai eu un coup de cœur pour ce métier-là», dit Luss Martin qui n’avait que 15 ans à ce moment-là, c’était en 1968.
 
Peu de temps après son arrivée à Montréal, travaillant comme serveur au Cabaret PJ’s (sur Peel), on fêtait les 40 ans d’Armand Monroe, personnificateur bien connu. On demande à Luss Martin de faire partie du «staff show» ! C’était le 27 août 1970. Il s’habille en robe,  se maquille, porte une perruque et… Voilà ! «Je m’en rappelle comme si que c’était hier, se remémore Luss Martin. C’est là que j’ai eu la piqûre. Par la suite, je n’ai pas arrêté de faire des shows. J’ai fait le tour du Québec. J’ai été au Saguenay, à Québec, en Gaspésie, en Abitibi-Témiscamingue, sur la Côte-Nord, à Wildwood, etc. J’avais été élue Miss Saguenay, Miss Wildwood, etc. J’ai même fait un show au bar 1681 à Montréal. C’était incroyable !»
 
D’ailleurs, en plus de ces prix, Luss Martin collectionnera les honneurs les uns après les autres : Miss Cléopâtre (1977), Miss Rendez-Vous (1979), Miss Africa (le bar en haut de Chez Max, en 1983), Miss Castel Tina (1985) et plusieurs autres encore. Depuis 1970, c’est presque sans arrêt que Luss Martin monte sur les planches pour personnifier ses vedettes préférées, qu’elles soient féminines ou masculines. Mais en décembre 2013, des problèmes de santé l’obligent à faire une pause bien méritée. Par contre, Luss Martin n’est pas tuable comme on dit, son expérience de la scène la mènera de temps en temps à se remettre sous les projecteurs, comme le 17 février dernier, lors de la fête de Michel Dorion, au Cocktail. Durant le confinement, on a vu Luss Martin personnifier en vidéo Ginette Reno pour «Ça va bien aller» ! Une très belle prestation qu’il est possible de voir sur Facebook ou YouTube.
 
Pour la petite histoire, Luss Martin était arrivé à Montréal en janvier 1970 pour aller voir un psychologue, car «je croyais être le seul à aimer les hommes». Puis, quand il verra tous ces hommes au Cabaret PJ’s et ailleurs, «je n’ai plus eu besoin d’aller voir un psychologue, j’ai vite compris que je n’avais rien d’anormal», dit-il en rigolant au téléphone !
 
Celles qu’on appellent les Drags en or, soit le trio de Gerry Cyr, Alexandre Rémi et Luc D’Arcy feront également partie de ce spectacle hommage à Luss Martin qui, cet automne, fêtera ses 67 ans déjà ! 
 
Donc, à ne pas oublier le spectacle hommage à Luss Martin le 30 août, dès 17h au bar Le Cocktail.
 
À noter que les places sont limitées en raison des diverses mesures de santé publique liées au COVID-19.6
 
 
INFOS | Au Bar Le Cocktail 1669, rue Sainte-Catherine Est, Mtl. T. 514-597-0814