Dictionnaire des artistes québécoises avant le droit de vote

DES VIES ENTRE LES LIGNES

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

Sylvain Bazinet vient de publier un "Dictionnaire des artistes québécoises avant le droit de vote". Certaines ont connu une carrière internationale. Ce livre les rappelle à notre mémoire collective.

 
Dictionnaire«Féru de généalogie, j’ai fait mes premières recherches via les microfilms des archives. La numérisation a depuis simplifié le processus», explique Sylvain Bazinet. Des infos colligées patiemment dans les journaux de l’époque. «Radiomonde dès 1939 était le seul média spécialisé dans la chronique des vedettes.»
 
«Il était très difficile de trouver des informations sur les femmes artistes dont la plupart, malgré de grandes carrières au théâtre, à la radio, au music-hall, sont oubliées de nos jours.» Compulsant archives, baptistères, journaux d’époque, ouvrages de référencement, etc., ce travail de bénédictin est donc une contribution importante à la mémoire artistique de notre culture. Sylvain Bazinet rend ainsi à chacune une existence… avant qu’on les oublie.
 
«"Avant le droit de vote" était un angle intéressant pour découvrir comment ces femmes prenaient leur carrière en mains malgré leur dépendance à leur époux… L’année 1940 limite également les droits photographiques», précise Sylvain qui a constitué ce dictionnaire seul, à compte d’auteur et en autoédition. Cet ouvrage ne relate pas moins de 458 vies consacrées à l’art, la musique, le théâtre, la radio, etc., et fait des liens avec leurs proches, etc.
 
Démêler l’écheveau amoureux et saphique
Membre de notre communauté, bénévole à la Chambre de Commerce LGBT du Québec, Sylvain admet que relever certaines personnalités lesbiennes s’est avéré «un processus plutôt ardu parce qu’au début du 20e siècle, rien n’était officiel et les journaux restaient relativement discrets sur ces questions privées». Ce qui a bien changé depuis…
 
Par ailleurs, nombre d’entre elles se sont mariées, certainement pour les convenances. Comme Rose Ouellette, la Poune, qui aura une fille, Denise, avec Marcel Dequoy. On pense aussi à la grande amitié d’Yvette Brind’Amour et Mercédès Palomino. Deux couples ressortent toutefois: La pianiste Yvonne Hubert et «sa fidèle compagne, Yvette Lamontagne, violoncelliste» (Le Devoir, 10 juin 1988). Et Marthe Létourneau «et son amie Irène Lafontaine» (La Presse, 11 décembre 1998). Pour les autres, il faut lire leurs vies entre les lignes, parce qu’elles sont restées célibataires ou veuves au long cours, ou sans enfant…
 
«À moins qu’on ne découvre des journaux intimes, j’ai plus de questions que de réponses, admet l’auteur Sylvain Bazinet. Il y en a sûrement beaucoup d’autres, des personnalités fortes, qui ne voulaient pas s’en laisser conter.»  
 
 
INFOS | «Dictionnaire des artistes québécoises avant le droit de vote», de Sylvain Bazinet, à la librairie L’Euguélionne (1426, Beaudry, Montréal) ou sur sylvainbazinet.ca ou Bouquinbec (33$, taxe et frais de port en sus).