Cinéma / Genre

Matrix est une allégorie sur la transidentité, affirme sa réalisatrice Lilly Wachowski

Chantal Cyr
Commentaires

Des interprétations de la série de science-fiction en tant qu'allégorie transgenre avaient circulé ces dernières années, par exemple dans un article du portail de la culture pop "Vulture" en 2019.

 

«Je suis heureuse que notre intention initiale se soit avérée», a déclaré Lilly Wachowski dans une interview à Netflix. «Je pense que c'est formidable à quel point les films sont importants pour les personnes trans.» De nombreux fans trans lui auraient dit: «Ces films m'ont sauvé la vie».

La réalisatrice a également parlé du personnage de Matrix Switch, qui dans le script original était censé être décrit comme un gender-fluid.

La trilogie Matrix a été diffusée entre 1999 et 2003. À l'époque, au tournant du millénaire, le monde n'était «pas encore prêt» à voir le film comme une transallégorie, selon Lilly Wachowski. En particulier l'industrie cinématographique n'aurait pas accepté cela à l'époque, estime-t-elle. Elle n’indique aps si cet aspect sera plus présent dans le 4e film dont la production a été temporairement suspendue à cause de la crise de la Covid-19.

Lilly Wachowski a développé la série de films avec sa sœur Lana, qui est également transgenre. Elles ont écrit le scénario et l'ont réalisé ensemble. Mais elles n'ont fait leur coming out en tant que trans que des années après la première du film: Lana en 2010, Lilly six ans plus tard.

L'année dernière, Lana a annoncé qu'elle travaillait sur une quatrième partie de "Matrix" sans sa sœur. Le nouveau film devrait sortir en salles en 2022.