Culture

Les sonnets de Shakespeare dévoileraient sa bisexualité

Yannick LeClerc
Commentaires

Après avoir passé en revue 182 sonnets écrits par le célèbre dramaturge des chercheurs sont arrivés unanimement à la conclusion que Shakespeare était bisexuel.

L'orientation amoureuse de William Shakespeare fait débat depuis logtemps, mais un duo de chercheurs est convaincu d’avoir percé le mystère. Stanley Wells et Paul Edmondson, deux spécialistes de l'univers shakespearien, avancent que le dramaturge anglais était bisexuel. Ensemble, ils ont analysé près de 200 sonnets écrits à partir de 1578, alors que Shakespeare était âgé de 14 ans, et en sont arrivés à la conclusion qu’au moins 27 d'entre eux étaient destinés à des hommes.

« Le langage de la sexualité dans certains des sonnets, qui sont très clairement adressés à un sujet masculin, ne laisse aucun doute sur la bisexualité de Shakespeare, explique Paul Edmondson au média britannique The Telegraph. C'est devenu tendance depuis le milieu des années 80 de dire que Shakespeare était gai. Mais il était marié et avait des enfants. Certains des sonnets sont adressés à une femme et d'autres à un homme». 

C'est loin d'être la première fois que la sexualité de William Shakespeare est sujette à débat. Au fil du temps, de nombreux théoriciens se sont frottés à ce sujet épineux. Dans son ouvrage Looking for Sex in Shakespeare, l’auteur Stanley Wells soulignait que certains pensaient le dramaturge homosexuel en se basant sur un prisme analytique contemporain. Or, à la Renaissance, les amitiés entre hommes étaient souvent caractérisées par des gestes d'affection que les lecteurs d'aujourd'hui traduiraient par des penchants homosexuels.  

Les fruits des recherches de Stanley Wells et Paul Edmondson seront expliqués en long et en large dans leur prochain livre All the Sonnets of Shakespeare.