San Francisco

Une fresque commémore les émeutes pré-Stonewall de la Compton Cafeteria

Chantal Cyr
Commentaires

Le week-end dernier, les rues de San Francisco ont été ornées d'une fersque géante Black Trans Lives Matter sur le pavé. Le SF Bay Times rapporte que tout cela faisait partie de la reconnaissance du 54e anniversaire des émeutes de la cafétéria de Compton qui ont eu lieu en réponse au harcèlement policier continu de la communauté transgenre pendant cette période. Les émeutes de la cafétéria de Compton sont antérieures à Stonewall de trois ans.

La fresque a été peinte par des bénévoles au cours du week-end aux intersections des rues Turk et Taylor. La conception a été dirigée par les artistes locaux Xara Thustra, Sen Mendez et Kin Folkz. Le Transgender District, le premier district transgenre officiellement reconnu au monde, a collaboré au projet avec plusieurs organisations, dont CounterPULSE et le Tenderloin Community Benefits District. La fresque présente les couleurs rose, bleu et blanc du drapeau transgenre.

«Le tableau rend hommage à notre intention de rester», a déclaré Honey Mahogany, le premier candidat trans noir à remporter un poste élu en Californie, au SF Bay Times. Mahogany est également apparu dans la saison 5 de RuPaul’s Drag Race.

Le nouveau quartier transgenre est situé dans l'ancien quartier Tenderloin de la ville, juste au nord de Market Street. Avant la naissance du célèbre quartier de Castro, la région était connue comme un «ghetto gay» avec une forte présence transgenre. À l'époque, la communauté transgenre était ostracisée et l'un des rares endroits où ils/elles se sentaient en sécurité était la cafétéria de Compton. La cafétéria était ouverte 24 heures sur 24, de sorte que les membres de la communauté transgenre se réunissaient tard dans la nuit et aux petites heures du matin. La police était souvent appelée par la direction.

Dans la nuit en question, la communauté trans a résisté et a riposté après le nouvel appel de la police. La date exacte est perdue dans la mémoire car les dossiers de police pour l'heure sont manquants. L’émeute a commencé lorsque l’une des femmes trans a riposté et a jeté une tasse de café au visage de l’officier qui l’arrêtait. La bagarre s'est intensifiée et s'est répandue dans les rues. Des arrestations et des manifestations ont suivi. Les émeutes ont mobilisé la communauté trans et sont considérées par beaucoup comme le moment fondateur de la lutte pour les droits des trans. «Il est extrêmement important en ce moment, avec tout ce qui se passe à travers le pays et le monde, d'avoir cette peinture au cœur du quartier transgenre», a observé Mahogany.