Bilan de Fierté Montréal 2020

Une édition pas comme les autres… mais néanmoins réussie

Yves Lafontaine
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues
Fugues
Photo prise par © Fugues
Fugues
Photo prise par © Fugues
  • Fugues
  • Fugues
  • Fugues

Du 10 au 16 août dernier, ce sont plus de 150 artistes, 60 activités, 6 DJ sets, 8 spectacles gratuits, qui se sont succédés dans le cadre des 7 jours qu’a duré l’édition multiplateforme du festival Fierté Montréal adapté aux mesures de distanciation liée à la crise de la COVID19. 

 
On a pu voir et entendre notamment, Backxwash, Melissa Etheridge, Dominique Jackson, Adam Lambert, Misstress Barbara, Ngabo, Rufus Wainwright, les reines de Montréal et celles de Drag Race Canada dans une soirée animée par la juge Brooke Lynn Hytes. On a eu droit à des performances hautes en couleur via différentes plateformes : YouTube, Facebook, MaTv, Instagram et Twitch…
 
Chaque journée débutait, dès 9 h, avec une capsule vidéo portant sur différents aspects que peuvent influencer la santé mentale des personnes de la diversité sexuelle et de genre, présentée par Deepak Kashyap, psychothérapeute. Vers 10 h, c’était au tour de Afro Fierté d’offrir une heure de contenu adapté en fonction des différentes réalités vécues par les personnes noires de la diversité sexuelle et de genre et en solidarité envers le mouvement Black Trans Lives Matter. Entre autres, on y a abordé l’apport historique des femmes trans noires, la danse et la performance de scène comme outils de résilience et l’intersectionnalité. Dès midi, un vox pop était diffusé sur MAtv portant sur la thématique quotidienne. Pendant toute la durée du festival on a pu admirer les œuvres d’une dizaine d’artistes LGBTQ+ sur Gallea, la plus grande galerie d'art en ligne au Canada.
 
Les grands moments de cette édition
La première journée du festival s’est terminée avec la présentation (en collaboration avec la Canadian Opera Company) d’une des rares œuvres à représenter l’homosexualité à l’opéra. Amour, complot, pouvoir, trahison et histoire, tous les ingrédients de la grande tradition lyrique sont réunis dans Hadrian, signé Rufus Wainwright et mis en scène par Daniel MacIvor. Les deux artistes se sont prêtés à une séance de questions-réponses en direct après la diffusion de l’opéra de plus de 3 heures que plusieurs milliers d’internautes ont visionné en direct. 
 
Le mardi soir, après un Dj Set dont seule Misstress Barbara en est capable, la performance de Melissa Etheridge a touché les cœurs de tous et toutes sur la page Facebook du festival! 
 
Le mercredi était consacré aux communautés Ours, Cuir et Fétiche, dans l’optique d’en apprendre davantage sur les pratiques et surtout, sur la philosophie les entourant afin de déconstruire les préjugés qui y sont encore associés.
 
L’édition 360 de Fierté Montréal ne comportait pas seulement une heure de contenu Afro Fierté, mais aussi une journée dédiée spécifiquement aux personnes de ces communautés. Excellence, le spectacle par et pour les personnes queer et/ou trans racisé.e.s a permis de célébrer les aspects de nos identités mettant en vedette des artistes queer et des personnes trans racisé.e.s. L’édition 2020 d’Excellence était animée par Elle Barbara et fut l’occasion de voir les performances d’Apollin, Backxwash,  Enshantay, Masala Massi x Vells of Bollywood, Miami Minx, Sarahmée, Ngabo, Nick Saanto et d’y apercevoir l’incomparable icône Dominique Jackson de la série POSE.
 
Vendredi, après une entrevue avec Walt Cassidy, à propos de son récent livre hommage aux New York Club Kids des années 1990, nous avons eue droit à une soirée de cabaret présentant non pas un mais deux spectacles mettant en vedette la crème de la crème des artistes drag. Le grand spectacle Illusion a mis en valeur le talent de 20 drags locales et précédait une édition Drag Race Canada toute spéciale du spectacle Drag Superstars mettant en vedette les 12 candidates de la première édition canadienne de la populaire téléréalité de RuPaul. Le spectacle s’est terminé par une interprétation à 12 d’un succès de Céline.
 
Samedi après-midi, l’attention était mise sur différentes réalités au sein des communautés LGBTQ+ avec, entre autres, Rosie Bourgeoisie et Pierre-Olivier Beaulac Bouchard. Les internautes étaient aussi invités à visiter, sur le site web de Fierté, l’espace virtuel de la journée communautaire où l’on pouvait obtenir de l’information sous la forme de vidéos sur plus d’une cinquantaine de groupes. En soirée, on a laissé toute la place à la relève avec le spectacle Émergence offert via MAtv! Un événement festif et coloré sous le signe de la diversité qui a permis aux festivaliers de découvrir des stars LGBTQ+.
 
Dimanche, le grand T-Dance, avec des Dj sets de A$h Banks et d’Alain Jackinsky, a fait danser en direct bien des gens dans leur appartement sur des rythmes endiablés! En soirée, on a eu droit à une performance spéciale et exclusive d’Adam Lambert, précédée de la rapeuse trans montréalaise dans ce qui dans ce qui a été une soirée haute en couleur et en surprises! D’ailleurs, la chanteuse et porte-parole de l’édition 360 de Fierté Montréal, Sandy Duperval a profité de la soirée de clôture UNNISSON, qu’elle animait à la Place des Arts, pour demander en direct et avec beaucoup d’émotion, la main de Brooke Feldman, sa conjointe qui était tout à fait surprise. «On va avoir beaucoup d’enfants ensemble», lui a lancé Sandy, avant de poursuivre, «sinon on aura pas mal de chats». Parmi les artistes, notons, entre autres, les performances très en voix de Ngabo, Kim Richardson, Debbie Lynch-White et Maxime Landry.
 
«Nous sommes vraiment heureux des résultats», confiait Jean-François Perrier, directeur intérimaire de Fierté Montréal. «C’est au-delà de ce que nous aurions pu imaginer». Dans les circonstances de la crise de la COVID-19, c'est effectivement un beau succès et une preuve de la résilience de l’équipe de Fierté Montréal. Et, « la beauté de la chose, poursuit Jean-François, c'est qu'il est toujours possible de regarder en rattrapage plusieurs des événements de cette année. Et de partout au monde... trop cool.»