Indonésie

La police arrête des dizaines de personnes lors d'une descente contre une fête gaie de Jakarta

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires

La police indonésienne a arrêté des dizaines d'hommes lors d'un raid contre une soirée gaie dans un hôtel de Jakarta, a déclaré mercredi un responsable.

Le porte-parole de la police de Jakarta, Yusri Yunus, a déclaré que neuf personnes soupçonnées d'avoir organisé la fête de samedi avaient été arrêtées et 47 autres qui y avaient participé avaient été libérées.

Les neuf personnes sont inculpées en vertu d'une loi sur la pornographie qui entraîne une peine maximale de 15 ans de prison et une amende, a-t-il déclaré.

Le porte-parole a déclaré que les participants venaient tous de la même communauté de Jakarta. La police enquête toujours pour déterminer si d'autres personnes étaient impliquées, a-t-il déclaré.

L'homosexualité n'est pas illégale en Indonésie, la nation musulmane la plus peuplée du monde, sauf dans la province conservatrice d'Aceh. Cependant, la communauté gaie et lesbienne du pays y est régulièrement harcelée.

En février dernier, des membres de la Chambre des représentants ont proposé un projet de loi définissant l'homosexualité comme déviante et obligeant les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres à se présenter aux autorités en vue de leur réadaptation.

Le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a appelé les autorités indonésiennes à libérer les personnes détenues en raison de leur orientation sexuelle et à lutter contre la stigmatisation des homosexuels dans le pays.