Sport / International

Une pétition contre de prochains Jeux Européens dans une zone sans LGBT de Pologne

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires

Des militants LGBT protestent contre l'organisation des prochains Jeux européens dans une zone de Pologne dite "sans LGBT".

La troisième édition des Jeux Olympiques Continentaux doit avoir lieu à Cracovie, en Pologne, en 2023, mais de nombreux événements doivent avoir lieu dans le district administratif de Petite-Pologne entourant la ville elle-même relativement libérale.

La Petite Pologne - comme de nombreuses zones rurales de l'est conservateur du pays - s'est déclarée "zone sans LGBT" avril 2019.

Une pétition diffusée sur le site "All Out" dénonce l'organisation de ces jeux dans une région hostile aux LGBT.

La pétition est soutenue par l'association sportive paneuropéenne LGBTI European Gay & Lesbian Sport Federation (EGLSF) et l'organisation new-yorkaise Athlete Ally. Elle est adressée aux organisations olympiques nationales et internationales et à la région de la Petite-Pologne.

"Le sport doit être ouvert à tous, sans distinction de sexe ou d'orientation sexuelle", affirme-t-elle en demandant aux comités olympiques nationaux de garantir "que les jeux sont sûrs pour tous". Elle demande, si la Petite-Pologne s'en tient à sa position anti-LGBT, à ce qu'un plan d'urgence soit élaboré.

Les Jeux européens n'existent que depuis 2015. Ils sont calqués sur les Jeux asiatiques ou les Jeux panaméricains. Le Comité Olympique Européen a attribué les jeux des deux premières éditions en 2015 et 2019 à des pays autocratiques et homophobes comme l'Azerbaïdjan et la Biélorussie.