Personnalité

Pour Jane Fonda, jamais trop tard pour respecter les pronoms de genres

Chantal Cyr
Commentaires

La militante et très engagée Jane Fonda continue ses combats en invitant toutes personnes à respecter les pronoms de genres des personnes binaires et non binaires.

L’actrice de 82 ans doublement oscarisée et qui collectionne les Goldens Globes et autres récompenses a toujours été une alliée pour la communauté LGBT+. Il n’est pas sans rappeler non plus son grand combat pour l’environnement et les droits humains qu’elle a nourri tout au long de sa carrière.

Lors d’une récente interview pour le New York Times, Jane Fonda a expliqué qu’elle se demandait toujours quel pronom utiliser devant une personne qu’elle ne connait pas. C’est avec beaucoup de bienveillance et de respect qu’elle préfère demander à la personne comment elle doit s’adresser à il/elle ou iel.

« J’ai travaillé avec de très jeunes gens, et quand vous les rencontrez, ils vous disent quels pronoms utiliser. Je vais sur mes 83 ans. J’ai besoin de savoir quels pronoms utiliser. Même à mon âge, il y a un apprentissage à avoir dans ce sens. Les nouvelles générations sont absolument fantastiques et font une énorme différence, je me sens absolument confiante sur l’avenir. »

D’après le média LGBT+ Pride, elle explique qu’il faut s’informer, connaitre et respecter les différentes façons que la communauté LGBT+ a de s’identifier et de définir son identité de genre.

Plus qu’une alliée, Jane Fonda a toujours été présente dans le combat des droits LGBT+ et de son inclusion. À l’époque, elle avait fait campagne avec son ami Harvey Milk, le premier élu ouvertement gay de Californie qui a été assassiné en 1978.