Nouvelle polémique

Le nouveau livre de JK Rowling met en scène un serial killer trans au profil peu flatteur

Chantal Cyr
Commentaires

Avec son thriller "Troubled Blood", sorti mardi, l'écrivain britannique J.K. Rowling a déclenché une nouvelle polémique dans la mesure où ce roman est considéré comme transphobe dans la mesure où il met en scène un tueur en série transgenre présenté de manière très négative.   

Le thriller évoque une affaire non résolue des années 1970 concernant un "tueur en série travesti", en réalité une personne transgenre présentée comme psychologiquement "instable et agressive".

Le "Daily Telegraph" de Londres écrit à propos du livre: "On se demande ce que les critiques de la position de Rowling sur les questions transgenres vont bien penser d'un livre qui semble avoir la morale suivante 'ne jamais faire confiance à un homme en robe""

Cette critique est d'autant plus dure qu'elle provient d'un quotidien ultra-conservateur qui ne porte pas les personnes trans en estime.

Sur le web, pour manifester leur mécontentement face à la transphobie de l'auteure, des internautes ont lancé le hashtag #RIPJKRowling. "En mémoire de J. K. Rowling, peut-on notamment lire dans un tweet. Elle n'est pas morte, mais elle a tué sa propre carrière en méprisant fièrement les personnes trans et elle ne manquerait pas vraiment à qui que ce soit de toute façon". 

J.K. Rowling est particulièrement exposée sur la question après ses récentes déclarations ouvertement transphobes affirmant que les femmes trans ne sont pas de vraies femmes. Elle a été fortement critiquée pour cela, notamment par l'acteur de Harry Potter, Daniel Radcliffe.