États-Unis / Fake news

Une prétendue naissance anale après une greffe rectale d'ovaire affole les homophobes

L'équipe de rédaction
Commentaires

Une fake news est devenue virale sur les réseaux sociaux à propos d'un couple de même sexe qui aurait "célébré la première naissance anale du monde" après une "greffe d'ovaire rectal". Une pure construction invraisemblable qui a été reprise par les communautés homophobes du web.

Les homophobes font feu de tout bois. Ainsi, une histoire invraisemblable publiée par le site de fausses nouvelles World News Daily Report, dont le slogan est "là où les faits n’ont pas d’importance", a été reprise sur les réseaux sociaux au point de devenir virale.

Selon le World News Daily Report, "un couple homosexuel de Los Angeles a donné naissance avec succès par voie anale à un bébé en bonne santé de 8,2 livres pour la première fois de l'histoire".

"La communauté LGBT du monde entier a reçu la nouvelle de l'accouchement rectal à bras ouverts car la procédure médicale révolutionnaire pourrait permettre à des millions de couples souffrant de problèmes de fertilité de procréer, poursuit l'article mensonger. James Bent, 37 ans, a reçu des ovaires de sa sœur Leila Bent, 32 ans, qui ont ensuite été transplantés avec succès dans son rectum et qui ont permis la naissance anale".

Selon le site de vérification des fake news Snopes, l'article utilise une photo d'un vrai médecin nommé Samir Kapadia de la Cleveland Clinic, mais le nomme "Dr Peter Krisnawasti" et prétend qu'il a effectué la "greffe" et la photo du couple de même sexe montre en fait les pères torontois BJ Barone et Frank Nelson tenant pour la première fois leur fils Milo, né d'une mère porteuse (photo ci-dessus)

L'article a déclenché une vague de haine en ligne, les homophobes croyant en fait que l’histoire est vraie, malgré l’avertissement du site selon lequel il "assume toute la responsabilité de la nature satirique de ses articles et de la nature fictive de leur contenu".