États-Unis

Le politicien Andrew Gillum fait sont coming out Bi

L'équipe de rédaction
Commentaires

Aux Etats-Unis, le politicien démocrate, Andrew Gillum, a fait son coming-out bisexuel. Cette révélation est intervenue à l’occasion d’une interview avec la journaliste Tamron Hall.

Lors d’une interview avec Tamron Hall, le politicien américain Andrew Gillum, a fait son coming-out bisexuel, lundi 14 septembre. Au cours de l’échange, l’ancien maire de Tallahassee a tenu clarifier les choses sur son orientation sexuelle.

Pour être honnête avec vous, bien que vous ne posez pas la question directement, cela sous-entend quand même que je m’identifie comme gai», a-t-il admis à la journaliste.«Et, la réponse est que je ne m’identifie pas comme gai, mais comme bisexuel. Et, c’est quelque chose que je n’ai encore jamais partagé publiquement», a-t-il ajouté.

L’interview est la première qu’Andrew Gillum a accordé depuis quelques mois. En mars dernier, la police avait surpris l’homme politique dans un hôtel en compagnie d’un travailleur du sexe. En cause, il avait vomi après avoir consommé de la drogue et l’alcool.

«Tout le monde voit le pire dans ce jour » a-t-il confié. « A cet instant, je n’avais plus rien d’autre à cacher. J’avais littéralement tout briser autour de moi. Je n’étais même plus sûr que j’avais envie de vivre ». Suivant cet événement, l’ancien maire avait suivi une cure de désintoxication. Et, aujourd’hui, il dit être complètement sobre. « Nous faisons tous des erreurs», a souligné Andrew Gillum.

La femme d’Andrew Gillum s’est posée en soutien de son mari, au sujet de sa bisexualité. Pour cette raison, elle a expliqué que «beaucoup de personnes ne comprennent pas la bisexualité » alors que «l’amour et la sexualité existent dans un spectre »"=. «Tout ce qui m’importe est ce qu’il y a entre nous, mais c’est aussi notre engagement marital », a-t-elle confiée.

Vers la fin de l’interview, Andrew Gillum a mis un point d’honneur sur le rapport entre la bisexualité et la vie de couple. «La bisexualité ne mène pas à l’infidélité », a expliqué l’homme politique.

Pour appuyer son propos, il a fait le rapprochement avec les hommes hétéros en couple. « Il y a des hommes qui sont mariés avec des femmes. Pourtant, bien qu’ils soient liés, ils peuvent être attirés par d’autres femmes et, à un certain point, les tromper, faire une erreur. C’est comme ça », a-t-il précisé. « C’est la même chose avec la bisexualité».