États-Unis / Présidentielle 2020

Joe Biden condamne les zones sans LGBT en Pologne

L'équipe de rédaction
Commentaires

Le candidat démocrate à la présidence américaine a critiqué la situation en Pologne sur Twitter. Dans le même temps, il promet de lever l'interdiction pour les transgenres de servir ouvertement dans l'armée.

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden a explicitement soutenu les minorités sexuelles dans une intervention sur Internet. Les droits des LGBTQ + sont des droits de l'homme, a écrit lundi Joe Biden sur Twitter. «Et les 'zones sans LGBT' n'ont pas leur place dans l'UE ou ailleurs dans le monde», a-t-il poursuivi.

Même s'il ne nommait pas spécifiquement le pays, c'était une référence claire à la Pologne. Dans l'État membre de l'UE, plus de 100 villes, municipalités et districts, principalement dans le sud et l'est du pays, ont adopté différentes résolutions contre une prétendue «idéologie LGBT» ou des prétendues valeurs familiales depuis l'été dernier. Ils y obligent certains d'entre eux à ne pas accepter la «propagande gaie» dans les écoles.

À son commentaire sur Twitter, Joe Biden avait lié un article reprenant le discours de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mercredi dernier. 

A noter que Donald Trump ne s'est jamais exprimé sur la situation des LGBT en Pologne. Il entretient des bonnes relations avec le président populiste récemment réélu Andrzej Duda et l'a publiquement soutenu à la veille de la campagne présidentielle polonaise en le recevant à la Maison Blanche. 

Par ailleurs, Joe Biden avait publié dimanche un commentaire dans le magazine en ligne américain LGBTQ Nation, dans lequel il faisait campagne pour la levée de l'interdiction des personnes trans dans l'armée américaine. 

Le candidat s'est engagé «permettre aux membres trans des forces armées de servir ouvertement, de recevoir les soins médicaux nécessaires et d'être à l'abri de toute discrimination».