Belgique

Une femme transgenre devient vice-Premier ministre

Chantal Cyr
Commentaires

À 57 ans, l'eurodéputée Vert Petra De Sutter est en passe de devenir ministre de la Fonction publique et vice-Premier ministre du nouveau gouvernement belge. 

La gynécologue et politicienne Petra De Sutter sera la première personne transgenre à siéger dans un cabinet ministériel belge. A 57 ans, elle sera ministre de la Fonction publique et également vice-premier ministre.

Sept partis se sont mis d'accord sur la formation d'une coalition mercredi après des mois de négociations. Après presque deux ans sous un gouvernement de transition, le libéral flamand et ancien ministre des Finances Alexander De Croo a prêté serment jeudi lors d'une cérémonie télévisée avec le roi Philippe de Belgique.

Petra De Sutter a obtenu son doctorat en sciences biomédicales en 1991, a été reconnue comme gynécologue et professeure et a récemment travaillé parallèlement à ses activités politiques en tant que professeure à temps partiel et cheffe du département de médecine de la reproduction à l'hôpital universitaire de Gand.

Cette militante trans flamande a raconté sa transition en 2004 dans un livre intitulé «[Über] Leben».

 

Petra De Sutter s'est dite «incroyablement reconnaissante de la confiance que (son) parti (lui) a accordée» sur Twitter.

En 2014, elle a fait son entrée en politique et a d'abord échoué à la deuxième place sur la liste des Verts pour entrer au Parlement européen, mais la même année, elle a été cooptée par son parti au Sénat belge et est devenue la première personne trans dans l'une des deux chambres du parlement.

Elle s'y est impliquée dans des lois progressistes telles que la réforme de la loi sur les transgenres ou la médecine de la reproduction. Elle a également été membre de la délégation belge à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Puis elle est entrée au Parlement européen l'année dernière.

La Belgique est un pays politiquement divisé et a la réputation d'être ingouvernable. Il a fallu près de 500 jours pour former un gouvernement depuis les élections législatives de mai dernier. 

Désormais, les sociaux-démocrates, les libéraux et les verts gouverneront avec les chrétiens-démocrates flamands.