Affaires

Japan Airline met fin à l'annonce genré à bord de ses avions

Chantal Cyr , L'agence AFP
Commentaires

Un pas vers plus d'inclusivité. La compagnie aérienne nippone Japan Airlines (JAL) a décidé de bannir l'expression «mesdames et messieurs», adoptant dès ce jeudi 1er octobre la neutralité de genre dans ses annonces à bord des avions et dans les aéroports.

«JAL va bannir les expressions genrées», a déclaré lundi un porte-parole de la compagnie. A la place seront utilisées des salutations neutres comme «bonjour» ou «bonsoir» et des références non-genrées comme «tout le monde» ou «tous les passagers». Ce changement ne concernera que les annonces dans les autres langues que le japonais, pour lequel le vocabulaire habituellement employé dans ces situations est déjà neutre.

«Nous aspirons à être une entreprise où nous pouvons créer une atmosphère positive et traiter tout le monde, y compris nos clients, avec respect», a justifié Mark Morimoto, porte-parole de Japan Airlines, cité par Reuters. «Nous nous sommes engagés à ne pas faire de discrimination fondée sur le sexe, l'âge, la nationalité, la race, l'ethnie, la religion, le handicap, l'orientation sexuelle, l'identité de genre ou d'autres attributs personnels.»

Japan Airlines est la première grande compagnie aérienne nippone à prendre cette décision. ANA Holdings, concurrente de JAL, a pour sa part assuré à l'AFP vouloir «étudier la question en fonction des avis des clients». L'expression «mesdames et messieurs» a déjà disparu des vols d'Air Canada et EasyJet notamment depuis l'an dernier. 

 

LA JUPE DÉJÀ PLUS OBLIGATOIRE POUR LES HÔTESSES

Ce choix va dans le sens de la politique égalitaire mise en œuvre depuis plusieurs années par Japan Airlines. En 2017, la compagnie a modifié son règlement pour que ses employés LGBT puissent profiter des mêmes tarifs familiaux avantageux que les couples hétérosexuels. En mars dernier, suite à une campagne féministe, la société a autorisé ses hôtesses de l'air à abandonner les talons hauts et à porter des pantalons plutôt que des jupes, à l'instar de la compagnie britannique Virgin Atlantic en mars 2019.

Plus largement, c'est toute la société japonaise qui devient plus tolérante envers les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres. Bien que le mariage gai ne soit pas reconnu légalement au Japon et que l'homosexualité reste taboue, le gouvernement a progressivement étendu la protection des LGBT ces dernières années. Et le soutien au mariage homosexuel parmi la population se révèle de plus en plus massif. L'an dernier, 13 couples de même sexe ont lancé des actions en justice contre l'exécutif japonais, estimant inconstitutionnel son refus de reconnaître leurs unions.