États-Unis / Présidentielle 2020

Des gais détournent le hashtag Proudboys sur les réseaux sociaux

L'équipe de rédaction , L'agence AFP
Commentaires

Depuis le soutien à peine voilé de Donald Trump au groupe de masculinistes suprémacistes blancs Proud Boys, des utilisateurs gays de Twitter détournent le hashtag #Proudboys en publiant des images d'hommes s'embrassant. Une réplique humoristique à ce groupe haineux.

À la suite du débat présidentiel, le groupe d'extrémistes de droite "Proud Boys" est devenu un centre d'intérêt important.

Les militants gaIs - ainsi que des alliés comme les Forces armées canadiennes - s'opposent à ces néo-fascistes. Depuis le week-end dernier des hommes qui s'embrassent font leur apparition sur les réseaux sociaux sous le terme générique #Proudboys.

Le hashtag est rapidement devenu l'un des sujets les plus discutés sur Twitter. La raison de ce regain d'intérêt a été le débat présidentiel américain du 29 septembre, au cours duquel le président sortant Donald Trump a appelé les "Proud Boys" à prendre du recul et à se tenir prêts.

Le président américain a refusé de condamner ces suprémacistes blancs violents, affirmant au contraire que la plupart des violences politiques provenaient de groupes de gauche comme le mouvement antifasciste.

Les #ProudBoys se sont répandus comme une traînée de poudre, une manière de répliquer avec humour à ce groupe haineux.

Ainsi, on a pu voir des soldats qui s'embrassaient, des couples homosexuels de longue date et des familles arc-en-ciel heureuses apparaître sur Twitter. Plusieurs stars hollywoodiennes ont également rejoint la campagne, dont l'acteur hétéro Zach Braff ("Scrubs").

Les "Proud Boys" ont été fondés en 2016. Ils affirment qu'il y a actuellement un "génocide" des Blancs. Le groupe est particulièrement connu pour ses propos islamophobes et misogynes, mais aussi hostiles aux LGBTI.