Étude

«Gai ou pas gai» un forum de geek analysé par les sciences du langage

Collaboration Spéciale
Commentaires

Noémie Mariginier, chercheure et spécialiste des sciences du langage s’est intéressée aux pratiques sexuelles entre hommes des membres du forum français «Blabla 18-25» du site jeuxvideo.com et a écrit un article intitulé « Gay ou pas gay » Panique énonciative sur le forum jeuxvideo.com.

L’objectif de cet article est d’étudier la mise en discours des pratiques sexuelles entre hommes sur le forum jeuxvideo.com. Le constat de départ est qu’il est majoritairement fréquenté par des homme hétérosexuels, « l’entre-soi masculin est recherché et valorisé ». L’autrice a trouvé la difficulté à séparer l’homosexualité de l’hétérosexualité sur le forum et c’est ce qui l’a intéressée. Beaucoup d’internautes déclarent qu’une pratique homosexuelle n’est pas forcément synonyme d’homosexualité ; la masturbation ou la fellation « entre amis » peut être considérée comme une « marque de virilité hétérosexuelle » ou une « forme de solidarité entre hommes ». Cela est donc une remise en question de la part des membres de la limite entre ces deux sexualités. Noémie Marignier fait donc un parallèle entre cette situation et le dispositif de panique homosexuelle dans le sens défini par Kosfsky Sedgwick : la « peur d’être homosexuel ». Un concept jusqu’à maintenant surtout convoqué en littérature, mais que l’autrice met dans une autre situation, réelle cette fois-ci. Elle cite Sedgwick qui disait que « pour les hommes hétérosexuels, les frontières entre homosexualité et hétérosexualité sont floues, car il y a à la fois « prescription du lien masculin le plus intime et la proscription de l’homosexualité». Les internautes de jeuxvideo.com rejetteraient l’homosexualité car elle serait une insécurité de leur hétérosexualité, ce qui « renforce le privilège masculin hétérosexuel en rejetant l’homosexualité ».

Les pratiques sexuelles entre hommes...

Dans son article, Noémie Marignier décrit les pratiques sexuelles entre hommes des membres du forum 18-25, plus particulièrement sur le catégorie « Blabla 18-25 », forum le plus actif du site et de toute la France. Beaucoup de discussions ont pour principal sujet la sexualité. Certains racontent une expérience sexuelle qu’ils ont eu avec un partenaire masculin et s’inquiètent d’être «gai». Ces expériences avaient pour principal but de se « soulager ». Dans les réponses, la Maîtresse de conférences en Sciences du Langage distingue deux catégories de réponses : 

  • Celles qui caractérisent toute pratique sexuelle avec un autre homme comme «gai».
  • Celles qui considèrent que ça ne l’ai pas dans le cas où le but était de «se dépanner».

Elle montre alors cette conception où l’hétérosexualité est immuable, chacun est classé «gai» ou «hétéro »

Le forum Blabla 18-25, là où la culture du «trollage» est reine

Malgré sa formation universitaire qui l’a peut-être éloignée de la culture jeuxvideo.com, Noémie Marignier n’est pas dupe : elle démontre que sur JVC, la culture du troll est reine :« Leur action est de parasiter les interactions entre internautes, en utilisant notamment des insultes et la provocation. »

Toujours provocants, ces messages sont pourtant souvent crédibles ; c’est justement le but de ces internautes, les «trolls», qui veulent que chacun prenne au sérieux leurs messages. D’une part, il y a la satisfaction d’avoir piégé quelqu’un, d’autre part la volonté de faire rire les autres internautes. Une pratique répandue sur Internet, en particulier sur le forum américain 4chan, souvent critiqué pour les propos de ses membres. L’auteure parle donc d’un « trouble énonciatif » ; les participants d’une discussion ont du mal à savoir si tel ou tel message est ironique ou non.

Les règles des pratiques sexuelles entre hommes

Sur jeuxvideo.com, la question d’un rapport « gay ou pas gay » est importante et a même des réponses. La règle «consiste à dire qu’un rapport sexuel entre hommes n’est pas homosexuel tant que les deux hommes ne croisent pas leur regard et ne se touchent pas les couilles».

Les formulations de ces règles reviennent souvent, inspirées des discussions antérieures et sont intégrées par les membres qui les propagent. On ne sait d’où viennent ces règles et sont qualifiées de plusieurs manières : «règle», «mythe», «théorie» , «légende urbaine», etc.

Ces règles sont utilisées par les trolls, cela «annule totalement cet effet d’endiguement de la panique homosexuelle». Noémie Marignier explique que cela renforce la panique homosexuelle puisque les règles dont on parle sont remises constamment en question. Si les frontières de l’homosexualité existent, elles sont extrêmement floues.

Dans son article, l’auteure déclare que la panique homosexuelle observée sur le Blabla 18-25 de JVC doit être analysée en prenant en compte les spécificités d’Internet : le trollage, l’anonymat et le «caractère éphémère des messages». Cette panique homosexuelle sert en vérité non pas à éduquer sur la sexualité mais à renforcer les masculinités 

 

Collaboration spéciale : Hugo Bernard