Paris

Quatre interpellations suite à la vandalisation de deux bars gais

Yannick LeClerc
Commentaires

Quatre personnes - dont trois mineurs - ont été interpellées dans le cadre de l'enquête policière relative à la la vandalisation de la devanture de deux bars gay dans le Marais en juin dernier.  

Les façades des bars Le Cox et le Banana café avaient été dégradées par des croix gammées et de croix celtiques à quelques jours d'intervalle en juin dernier.

Sur le quatre individus interpellés le 7 octobre, un seul a reconnu appartenir à un «milieu extrémiste», a indiqué une source policière à TÊTU. 

Trois des interpellés sont mineurs et le quatrième est un jeune adulte.

«Trois des mis en cause sont convoqués par la justice. Le dernier devra suivre un stage de sensibilisation à l'histoire de l'extermination des juifs», a précisé la source policière.

La municipalité parisienne avait réagi à ces actes homophobes au moment où ils avaient été commis

Jean-Luc Roméro, élu du XIIe arrondissement de Paris, avait dénoncé les faits sur Twitter. "Paris est une ville inclusive et, comme le rappelle si souvent Anne Hidalgo, n’acceptera jamais la haine et les LGBTQIphobies… ", avait-il sur son compte.

La maire de Paris Anne Hidalgo avait, elle aussi, réagi sur le réseau social, dénonçant des "inscriptions abjectes". «Ces messages de haine et l’homophobie n’auront jamais droit de cité à Paris. Je souhaite que les auteurs soient vite identifiés et jugés», avait-t-elle indiqué.

Source :  Têtu