Barbade

La Barbade fera un référendum sur le mariage entre personnes de même sexe

Chantal Cyr
Commentaires

La gouverneure de la Barbade déclare que l'État est prêt à «reconnaître une forme d'union civile pour les couples de même genre», si elle est votée par référendum.

Pressé par le Royaume Unis et le reste du Commonwealt, Sandra Mason, gouverneure générale de la Barbade a déclaré dans son discours du Trône, mardi 15 septembre dernier, à l’ouverture de la session parlementaire, son intention de reconnaître les unions civiles pour les couples de même genre.

 

«Mon gouvernement est prêt à reconnaître une forme d’union civile pour les couples de même genre afin de garantir qu’aucun être humain à la Barbade ne sera victime de discrimination, dans l’exercice de droits civils qui devraient être les leurs », a-t-elle déclaré. 

 

La gouverneure précise cependant que son gouvernement ne proposera pas de loi pour le mariage pour tou.te.s, mais que la question sera soumise au peuple de la Barbade par la biais d’un référendum. «Mon gouvernement acceptera et sera guidé par le vote du public comme promis dans le manifestw», ajoute-t-elle.

 

Sandra Mason comprend que la société de la Barbade doit évoluer en matière de droits LGBT+ si elle veut rester active dans le commerce avec la communauté internationale. « Si nous voulons être considérés parmi les nations progressistes du monde, la Barbade ne peut pas se permettre de perdre sa place de leader international et sa réputation. La Barbade se retrouve désormais de plus en plus sur des listes internationales, y compris au sein du système multilatéral, qui nous identifient comme ayant un piètre bilan en matière de droits humains. Mon gouvernement fera ce qu’il faut, sachant que cela suscitera également la controverse. De même, nous espérons qu’avec le temps, les changements que nous proposons maintenant feront partie du tissu historique de notre pays en matière de droit, de droits humains et de justice sociale», souligne la gouverneure.