29 Octobre - 1 Novembre 2020

Image+nation soulignera le long week-end de l'Halloween

Yves Lafontaine
Commentaires
HELLBENT (2004) - Image+nation Horreur
WHAT KEEPS YOU ALIVE (I+N 31_2018)
UN COUTEAU DANS LE CŒUR - (Film de clôture d’I+N 31_2018)
  • HELLBENT (2004) - Image+nation Horreur
  • WHAT KEEPS YOU ALIVE (I+N 31_2018)
  • UN COUTEAU DANS LE CŒUR - (Film de clôture d’I+N 31_2018)

Dans ces temps étranges, pourquoi ne pas se laisser prendre par de sombres histoires? Quelques semaines avant la tenue de son festival de films LGBTQueer — qui débutera le 19 novembre 2020 et sera entièrement virtuel —, image+nation propose une courte édition spéciale Halloween virtuelle: I+N HORREUR : because sometimes it's scary being queer...

Amateurs de films d’horreur, de psycho-thrillers et d’hémoglobine, vous voilà servis. Du 29 octobre au 1er novembre 2020, vous aurez droit à quatre jours de frayeurs et de frissons. En cette période de la COVID, «I+N HORREUR est là pour vous aider à célébrer queerement l’Halloween avec vos amis et vos proches devant des films qui vous feront frémir», explique Charlie Boudreau, directrice générale du festival

Au programme, trois longs-métrages présentés lors de précédentes éditions de image+nation : Hellbent, What Keeps You Alive et Un couteau dans le cœur ainsi qu'un programme de courts-métrages qui fait «froid dans le dos». Le public peut acheter sur le nouveau site Web du festival, un laissez-passer tout accès (20$) ou des billets individuels (10$) pour chacun des longs-métrages, et un pour le programme complet de courts-métrages.

 

WHAT KEEPS YOU ALIVE (I+N 31_2018) 

– 29 octobre, à 20h

Pour souligner leur première année de mariage, Jackie et Jules passent un week-end en amoureuses au chalet familial de la première, une superbe maison rustique au bord d'un lac d'une beauté à couper le souffle. Si sur le papier son histoire est extrêmement simple, le scénario écrit par Colin Minihan s'avère foncièrement bien écrit et complexe. On va à l'essentiel sans pour autant se contenter du minimum. Les personnages sont rapidement mis en place, la caractérisation ne perd pas de temps et le spectateur s'attache rapidement aux jeunes femmes. Ce qui est intéressant, c'est le traitement par la mise en scène de celle qui va devenir bourreau de l'autre (mais laquelle est-ce réellement?). Les deux actrices sont absolument parfaites: une Brittany Allen rageuse et une Hannah Emily Anderson envoûtante. L'alchimie est palpable et omniprésente entre les deux. Elles s'aiment et se détestent dans cette histoire de désamour aussi brutale que jubilatoire. Le film nous envoûte avec une direction artistique somptueuse, faisant de What Keeps You Alive un beau film de genre LGBT terrifiant.

 

UN COUTEAU DANS LE CŒUR - (Film de clôture d’I+N 31_2018) 

– 30 octobre, à 20h

Vanessa Paradis joue le rôle de productrice de porno gay dans le passionnant film noir fluo d’horreur du visionnaire Yann Gonzalez. La première scène est une fellation sur-jouée pour un film porno gai. Le décor est planté, le sexe «inséré» théâtralement, flirtant avec le ridicule, devenant comique, mais surtout insouciant. La scène suivante se passe dans un sexclub gai, sans aucun mot. Juste des soupirs, des sons, des gestes, des néons et des flashs dans tous les sens... en éveil. Et puis, tout à coup, un cri. De surprise, de terreur, de souffrance? Karl, jeune acteur porno au visage angélique, vient de se faire poignarder, plus aucun bruit. Et la cible n’est pas le cœur, malgré le titre du film. Dans la scène suivante, Anne (Vanessa Paradis), productrice de films porno gais, dans une cabine téléphonique, hurle dans l’appareil. Elle ne sait pas encore que Karl, un de ses acteurs vedette, est mort. Non, le coup vient d’ailleurs: après 10 ans d’amour passionnel, Lois, qui est également la monteuse de ses films, ne veut plus d’elle. Cette fois, le couteau est dans le cœur. Comme si le vrai assassin était l’amour : l’amour interdit entre deux hommes ou l’amour toxique entre deux femmes. Ce soir-là, il n’y a pas qu’un cadavre mais deux... avant d’en avoir bien d’autres. Un retour homosexuel sur les films de slasher vintages gores, provocant mais très amusant.

 

HELLBENT (2004) - (Film d’ouverture d’I I+N 17_2004)

– du 31 octobre à 20h au 1er novembre à 23h59

Présenté avec le court métrage Cry for the Loup-Garou

A West Hollywood, pour le soir de l'Halloween, des milliers de personnes ont revêtu les costumes les plus déments et les plus fabuleux. Les bonbons, le sexe, la drogue, envahissent les rues (mais pas nécessairement dans cet ordre-là). Mais un tueur en série, collectionneur de têtes, s'est glissé parmi les fêtards. Un groupe de quatre amis, pris comme cibles par l'assassin, va tenter de survivre à cette fête d'enfer. Dans ce conte d’horreur qui ne se prend pas au sérieux et qu’il faut savourer au 3e degré — pour son humour et ses acteurs qui s'en sortent plutôt bien —, Hellbent donne à un public queer un produit hyper calibré pour une soirée d’Halloween.

 

Courts-métrages choquants, terrifiants et surprenants 

La série est disponible tout au long de l'édition spéciale Halloween

– du 29 octobre à midi au 1er novembre à 23h59

Lorsque romance queer se mélange à Halloween, on est parfois surpris par des activités paranormales et d’abominables créatures mythiques qui sèmeront la terreur à travers la délicieuse collection de courts-métrages d’image+nation : Cry of the Loup-Garou (2014), My Boyfriend the Boogeyman (2019), Fishtank (2017), Crush (2019) et plus encore.  

INFOS ET BILLETS

https://www.image-nation.org/festival