Our colorful days (Version française)

Benoit Migneault
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues
 
Our colorful days (Version française)
Bien que surtout connu pour sa production de bandes dessinées érotiques, Gengoroh Tagame s’est également illustré dans des œuvres grand public, comme c’est le cas de la magnifique pentalogie (5 volumes) Le mari de mon frère où un homme gai rend visite au frère jumeau de son conjoint récemment décédé. C’est alors un processus de découverte et d’apprivoisement tout en finesse qui se met en place tant pour le frère que pour sa petite fille.
 
Cette fois-ci, l’auteur nous entraîne dans le sillage de Sora, un jeune collégien dont le regard est capturé par Kenta, un athlète qui partage ses classes et qui pour une raison qui lui échappe… lui adresse la parole. 
 
Sora fait tout pour cacher la nature de ce qu’il ressent : il a même coupé les ponts avec Nao, une amie d’enfance, au moment où ont germé des rumeurs à l’effet qu’ils sortaient ensemble. Il ne peut cependant empêcher son cœur de battre pour Kenta jusqu’au jour où il le surprend à rigoler d’une vanne homophobe. Alors qu’il somnole au bord de la mer, tentant d’y noyer son chagrin, un homme d’une cinquantaine d’années s’approche et murmure « je t’aime ». Il s’éveille en sursaut, mais il n’y a personne : était-ce un rêve??
 
Pourtant il va le croiser à nouveau, un propriétaire de café qui lui avoue avoir effectivement prononcé ces paroles puisque l’étudiant ressemble à un amour de jeunesse. C’est l’occasion pour Sora d’échanger avec un autre homme gai et lui confier ses appréhensions et ses rêves. Pourtant, quelque chose semble se dissimuler derrière les propos du cafetier ou plutôt derrière ses silences. Mais quoi exactement??
 
Premier volume d’une trilogie qui met en scène des personnages engageants et complexes, magnifiquement dessinés par l’auteur. À noter que plusieurs autres titres de mangas portant sur des thèmes LGBT sont également diffusés en français par les éditons Akata.
 
INFOS | Our colorful days (Version française)/Gengoroh Tagame. Paris : Akata, 2020. 170 p. Vol. 1