La Maison Sœur d’Appareil Architecture

Une résidence d’après-Guerre complètement transformée

Yannick LeClerc
Commentaires
Félix Michaud
Photo prise par © Félix Michaud
Félix Michaud
Photo prise par © Félix Michaud
Félix Michaud
Photo prise par © Félix Michaud
Félix Michaud
Photo prise par © Félix Michaud
  • Félix Michaud
  • Félix Michaud
  • Félix Michaud
  • Félix Michaud
Parents de jumelles, une architecte et son conjoint, ont fait appel à APPAREIL Architecture afin de concevoir l'agrandissement et le réaménagement d'une maison de vétérans à Verdun. La cliente, Catherine Gauthier, est elle-même architecte alors le développement du projet s'est fait sous forme de collaboration et d’échanges entre toutes les parties.
 
 
Le concept imaginé par la firme s'est développé autour de la thématique du double, reproduisant la volumétrie existante à travers une « maison sœur » qui se distingue par sa signature épurée. La demeure étant une maison de vétérans, habitation typique des quartiers ouvriers de Montréal dans les années 50, il était important de respecter son patrimoine architectural. L'enjeu consistait à mettre en valeur la volumétrie caractéristique de ce genre bâtiment tout en lui donnant une seconde vie qui répondait mieux au besoin d'espace des nouveaux propriétaires. L’extension se présente ainsi comme une réinterprétation de l’existant à travers sa silhouette et sa matérialité. L’archétype de la toiture à double pente y est repris, ainsi que la mise en œuvre d’une enveloppe en maçonnerie. Ouvertures et lumière dans la nouvelle partie sont mises à l'honneur à travers une fenestration généreuse. Les espaces intérieurs proposent des aménagements distincts, en favorisant les jeux de connexion entre les différentes pièces et la cour. La configuration garantit un éclairage abondant des espaces intérieurs, dont les teintes claires contrastent avec la brique sombre des nouvelles façades. 
 
Rationnel, le plan maximise la surface habitable en réduisant les circulations et en favorisant les jeux de transparences qui renforcent la connexion entre l'intérieur et l'extérieur. Entre l’ancien et le nouveau volume, une passerelle de verre et de caillebotis souligne subtilement le passage entre les deux époques. Au sein de l’extension, la cuisine se distingue par sa luminosité et sa relation directe avec une grande cour aménagée aux abords.
 
Ce projet a été réfléchi pour répondre aux nombreuses contraintes de construction tout en préservant le geste fort de la distinction des volumes et la pénétration de la lumière abondante. Fruit d'un processus collaboratif, la Maison Sœur préserve un patrimoine récent à travers une architecture sobre et pragmatique.