ADHOC architectes & MESSIER designers

Une boutique inspirée de la nature pour le nouveau Biodôme

Yves Lafontaine
Commentaires
Raphaël Thibodeau
Photo prise par © Raphaël Thibodeau
Raphaël Thibodeau
Photo prise par © Raphaël Thibodeau
Raphaël Thibodeau
Photo prise par © Raphaël Thibodeau
  • Raphaël Thibodeau
  • Raphaël Thibodeau
  • Raphaël Thibodeau

Le consortium formé par ADHOC Architectes et MESSIER designers dévoilait récemment la nouvelle boutique souvenir du Biodôme de Montréal. Le mandat confié par Espace pour la vie était de rénover la boutique de 2 100 pieds carrés pour renouveler l'expérience, faire croître l’achalandage et stimuler les ventes. Ainsi, le design d’intérieur proposé repose sur le désir de partager la mission et de faire vivre l’expérience identitaire de l’institution aux visiteurs tout en proposant un mobilier s’adaptant aux besoins évolutifs du client afin d’assurer la  pérennité des installations.

 
« Espace pour la vie est très fier de la nouvelle boutique du Biodôme, née d'une collaboration entre MESSIER designers et Adhoc Architectes» explique Julie Jodoin, Directrice, exploitation - Espace pour la vie. «Ces professionnels talentueux ont su faire preuve de créativité et d'innovation tout en respectant le cadre architectural et l'esprit des lieux. Ils ont surtout été profondément à l'écoute et respectueux de nos besoins opérationnels. Ces qualités humaines font toute la différence dans un projet. Un grand merci!»
 
Le défi de créer une boutique qui termineun parcours muséal impressionnant
Ouvert au public en 1992, le Biodôme est situé dans l’ancien Vélodrome des Jeux Olympiques d’été de 1976. Le bâtiment est caractérisé par l’omniprésence de son imposante structure de béton et d’une généreuse fenestration. Dans le cadre de son vaste projet Migration, Espace pour la Vie souhaitait revisiter l’ensemble de ses espaces. Nichée à l’intérieur d’une nouvelle paroi toute blanche qui s’entrelace au travers de l’ossature du bâtiment, la boutique du Biodôme se trouve à la fin du parcours muséal. Elle doit ainsi s’inscrire dans un résultat cohérent avec la visite des installations, mais également marquant par sa position. Elle a pour rôle de conclure le parcours tout en imprégnant l’imaginaire du visiteur. La solution : s’inspirer de l’ADN du Biodôme.
 
Une boutique vivante 
Afin de contribuer à en faire l’espace commercial le plus fréquenté d’Espace pour la vie, le consortium ADHOC Architectes et MESSIER designers a proposé une boutique évolutive, capable d’anticiper le changement, ainsi que la croissance ou la décroissance des besoins. Tel un organisme vivant capable de s’adapter et de se recréer, la boutique vivante évoluera au gré des saisons et des années. L’aménagement modulaire préconisé permettra aux gestionnaires de la boutique d’adapter l’offre en produits pour répondre à la variation du nombre de visiteurs et aux changements de préférences de la clientèle.  
Cette approche rend hommage à la pensée immersive entre la faune et son environnement naturel en perpétuel changement, cette mission première de l’institution. 
 
Une expérience identitaire 
Le concept a fait l’objet d’une recherche géométrique et formelle. En investiguant les écosystèmes, le consortium a décelé des pistes d’inspiration lui permettant de développer une trame narrative unique pour la boutique du Biodôme. L’étude du monde des vivants a conduit l’équipe de designers à une recherche sur l’organisation à l’échelle cellulaire, sur la récurrence des structures et les formes qui y sont associées. Plusieurs phénomènes naturels de différentes échelles tels que la création des alvéoles d’une ruche, l’érosion de formations rocheuses et la formation d’orgues basaltiques ont d’ailleurs été inspirantes au niveau formel.
 
Qui dit organisation cellulaire dit cellule : l’unité biologique structurelle et fonctionnelle fondamentale de tous les êtres vivants connus, capable de se reproduire de façon autonome. Le Biodôme étant la « Maison de la vie », il paraissait naturel de faire le parallèle entre la cellule et le module. L’approche développée repose donc sur la création d’éléments simples (les cellules) qui peuvent se composer spatialement et s’agencer entre eux afin de construire des modules plus complexes. Ces modules, une fois combinés, répondent aux besoins opérationnels et fonctionnels de la mise en valeur de produits et des fonctions connexes. Des recherches sur les formes que l’on retrouve dans la nature et sur l’organisation cellulaire ont menés les architectes et designers à des découvertes et conduits à des explorations géométriques pour déterminer laquelle était la plus optimale et versatile. De l’hexagone au dodécaèdre, en passant par le scutoïde, c’est finalement une forme de frustum hexagonal qui a été retenue. 
 
Un mobilier durable 
Le mobilier est constitué de trois éléments de base auquel on ajoute des accessoires. Le concept permet des compositions et des reconfigurations quasi infinies des éléments en les déplaçant, les retournant, les assemblant différemment, pour adapter le mobilier à l’évolution des besoins de la boutique en fonction de ce qui y sera vendu au fil du temps. Les trois éléments de base ont chacun une grandeur et une teinte de blanc spécifique. Les trois teintes de blancs ont été soigneusement choisies pour briser l'uniformité de la production industrielle, ainsi que pour exprimer les variations de couleur que l’on retrouve au niveau de la géologie, qui dans la nature, a des variations dans ses teintes et couleurs. 
 
Les principaux matériaux utilisés pour la conception et la fabrication des modules du mobilier sont la tôle d’acier découpée au laser, pliée et soudée, recouverte d’une peinture polymère cuite très résistante. Le chêne a été privilégié pour les éléments en bois. Ces matériaux ont été spécifiquement choisis pour leur durabilité exceptionnelle et leur empreinte environnementale réduite. L’ensemble de l’espace est minimaliste, afin de mettre l’accent sur les choix responsables de  produits et assurer une circulation fluide de la clientèle. Le mobilier permet d'accueillir des jouets, peluches, bijoux, friandises, livres et vêtements, qui ont été sélectionnés avec soin par l’équipe du Biodôme.
 
Un tour de force budgétaire
Soucieux de réaliser un projet public sans dépassements de coûts afin de respecter les contribuables, l’équipe de projet a proposé une approche différente d’appel d’offres qui, en respectant en tout point les règles établies, a permis d’épargner près de 25% sur le coût global de fabrication et d’installation du projet par rapport au budget initialement estimé. Plutôt que de procéder à un appel d’offre unique pour un entrepreneur général qui prendrait en charge l’ensemble de la fabrication en ébénisterie, de la fabrication de modules de métal, de l’assemblage et de l’installation, l’équipe de projet a proposé d’adapter le processus d’appel d’offres en le scindant en fonction des expertises de chacun des fabricants et sous-traitants. Ceci qui a permis de maximiser les économies tout en garantissant un très haut niveau de qualité. Dans un monde où le cynisme face au dépassements de coûts dans les projets est devenue chose courante, l’équipe de concepteurs démontrent qu’il est possible du contraire, tout en concevant un haut niveau de qualité de design et de fabrication.