VIH Canada

Un guide pour aider les journalistes dans leurs reportages sur le VIH

Yannick LeClerc
Commentaires

À l’approche de la journée du 1er décembre et comme des articles seront produits par la presse généraliste au sujet des séropositifs, le Réseau juridique VIH — dont le rôle est de combattre les injustices et de faire avancer les droits —, vient de lancer un guide pour aider les journalistes du Canada à publier des reportages responsables et exacts sur les allégations de non-divulgation du VIH et sur les affaires criminelles s’y rattachant. 

Rappelons qu’au Canada, des personnes vivant avec le VIH peuvent encore être poursuivies pour «agression sexuelle grave» (l’une des infractions les plus graves du Code criminel) si elles ne disent pas à leurs partenaires sexuel-les qu’elles ont le VIH avant d’avoir des contacts intimes. 

La criminalisation de la « non-divulgation du VIH » est sévère et enracinée dans la stigmatisation : des personnes font l’objet de poursuites même lorsque le risque de transmission est faible ou nul. Des progrès considérables dans la prévention et le traitement du VIH ont graduellement transformé le discours et la compréhension du public. Mais une forte mésinformation persiste. 

Les médias généralistes peuvent jouer un rôle vital en modernisant les conversations que nous avons à propos du VIH et en traitant de la non-divulgation du VIH de manière responsable, dans une perspective fondée sur les données et qui ne perpétue pas la stigmatisation.

Le guide comprend un tour d’horizon de la situation actuelle du droit, des considérations et conseils pour les reportages, des considérations linguistiques pertinentes aux reportages médiatiques, une foire aux questions et de ressources et coordonnées clés.

Infos :

http://www.hivlegalnetwork.ca/site/media-reporting-hiv-and-the-criminal-law/?lang=fr