Canada - Monument national LGBTQ2+

Concours de design pour élaborer le Monument national LGBTQ2+

Chantal Cyr
Commentaires
Monument national LGBTQ2+

Une étape importante a été franchie en vue d’ériger un monument national qui rappellera la discrimination dont ont fait l’objet les personnes LGBTQ2+ au Canada, y compris celles qui ont souffert, et souffrent encore aujourd’hui, en raison de la purge LGBT entre les années 1950 et 1990.  

Les équipes d’artistes professionnels, d’architectes, d’architectes paysagistes et d’autres professionnels du design urbain sont invitées à soumettre leurs titres de compétences et des exemples de leurs réalisations antérieures dans le cadre de la Demande de qualification pour concevoir le Monument national LGBTQ2+. La date butoir est le 5 janvier 2021. L’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Bardish Chagger, ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse, et le Fonds Purge LGBT – le promoteur du projet – ont émis la Demande en collaboration avec la Commission de la capitale nationale (CCN).

Le Monument aura un emplacement de choix au coin nord-est de l’intersection de la rue Wellington et du pont du Portage, aux abords de la rivière des Outaouais et à proximité de la Cité judiciaire. Le Fonds Purge LGBT a sélectionné l’emplacement après avoir consulté les communautés LGBTQ2+. La Commission de la capitale nationale a approuvé le choix en janvier 2020.

Le jury du concours de design sera composé d’experts dans les domaines des arts visuels, de l’architecture de paysage, de l’architecture et du design urbain ainsi que de survivants de la purge LGBT, de représentants des principaux groupes d’intervenants et de spécialistes en la matière. Le jury examinera les propositions et choisira jusqu’à cinq équipes, qui seront ensuite invitées à proposer des concepts de design pour le Monument. Les membres du jury sont les suivants :

  • Aaron Betsky, architecte
  • Maya Desai, architecte et designer urbain
  • Michelle Douglas, directrice exécutive, Fonds Purge LGBT, et survivante de la purge LGBT 
  • Grant Fahlgren, architecte paysagiste
  • Révérend Brent Hawkes, C.M., O.N.-B., expert en la matière
  • Bernard Lamarche, historien de l’art et conservateur
  • Ann-Marie Macdonald, O.C., auteure, comédienne, dramaturge, membre touchée de la communauté
  • Courtnay McFarlane, artiste en arts visuels, poète et commissaire d’expositions
  • Martine Roy, présidente du conseil d’administration, Fonds Purge LGBT, et survivante de la purge LGBT
  • Megan Torza, architecte et designer urbain


Durant la purge LGBT, des personnes LGBT membres des Forces armées canadiennes, de la Gendarmerie royale du Canada et de la fonction publique fédérale du Canada ont fait l’objet de discrimination systémique et de harcèlement, et nombre d’entre elles ont été congédiées en raison de leur orientation sexuelle, de leur expression d’identité ou de leur expression de genre, conformément à la politique du moment et à une pratique sanctionnée.

Un article de Patrimoine canadien / Gouvernement du Canada

lefondspurgelgbt.com