Allemagne

Une soirée fétiche de 600 personnes interrompue par la police à Berlin

L'agence AFP
Commentaires

La police a mis fin le week-end dernier à une énorme fête fétiche qui a rassemblé plus de 600 personnes au centre-ville de Berlin. Les participants enfreignaient clairement les restrictions sanitaires liées au Covid-19.

"Pour environ 600 invités lors d’une fête fétiche à Mitte [quartier de Berlin], la soirée s’est probablement terminée de manière insatisfaisante", a commenté la police dans un message ironique sur Twitter samedi soir.

Les forces de l’ordre locales et la police fédérale sont intervenues conjointement pour mettre fin à un rassemblement fétichiste intitulé "Porn by Pornceptual" qui se déroulait à l’intérieur et à l’extérieur du site de l'Alte Münze et qui devait se dérouler de 14 heures à 22 heures.

Les tickets d'accès à la soirée avaient été vendus à l'avance, la jauge étant officiellement limitée à 250 personnes. Mais celle-ci a été largement dépassée. Nombre de personnes présentes l'étaient sans masque.

Apparemment, tous les fêtards n’ont pas immédiatement réagi à l'intervention policière, la police de Berlin et leurs collègues des forces de l’ordre fédérales ont été forcés de "faire comprendre à nouveau qu’il était temps de rentrer à la maison".

Les organisateurs de la "Pornceptual" ont parlé dans un communiqué d'une "attaque contre la culture" et "contre les minorités". "Nous avons organisé un événement légal en plein air avec des règles strictes, mais nous avons encore affaire à une institution extrêmement conservatrice qui nous a trouvés 'dégoûtants et pervertis'", a dit un membre de l'équipe. 

"Il y avait tout simplement trop de monde pour trop peu d'espace", a également déclaré la police. Les organisateurs vont donc subir des poursuites pour violation de l'ordonnance sur la protection contre les infections.