Campagne de financement de la Maison Plein Cœur

Un urgent besoin d’argent pour maintenir les services

L'équipe de rédaction
Commentaires
Concert Maison Plein Coeur
Photo prise par © Fugues
Barbada de Barbades et Salomé Corbo
Photo prise par © Fugues
  • Concert Maison Plein Coeur
  • Barbada de Barbades et Salomé Corbo

Malgré le confinement engendré par la présente crise du coronavirus, la Maison Plein Cœur, qui vient en aide aux personnes vivant avec le VIH-sida depuis 1991, a continué sa prestation de services envers ces personnes les plus vulnérables. En virtuel, oui, mais aussi en consultation avec un intervenant sur rendez-vous. Cet appui est précieux pour cette clientèle qui en a besoin. Mais voilà que les fonds diminuent. Normalement, la Maison n’entreprend sa campagne de cueillette de fonds qu’en décembre. Mais là, celle-ci débutera le 1er novembre prochain avec un spectacle-bénéfice virtuel intitulé «En plein cœur», une prestation avec plusieurs artistes sur la chaîne YouTube de la Maison Plein Coeur.

Mettant en vedette les artistes Julie Curly, Jean-Paul Daoust, Anne-Marie Dupras, le groupe Kaléidoscope, True Devil (drag queen), Franklyne, Richard Abel, Christine Tassan, Moe Hamandi, Kiara, Sandy Duperval, ce spectacle sera coanimé par Barbada de Barbades et la comédienne Salomé Corbo. Didier Leroy, intervenant à la Maison Plein Cœur et militant pour les droits des personnes séropositives dans le mouvement ACT-UP Paris et ce, dès les années 1990, et Julie Curly, l’autrice de la chanson «En plein cœur», seront donc présents en tant que porte-parole de la Maison. Ce spectacle est produit en collaboration avec le Théâtre la Comédie de Montréal et son directeur général, Jamin Chtouki. «J’effectuerai un tour de chant dans lequel je ferai trois chansons y compris du Leonard Cohen et du Diane Dufresne ainsi que la chanson que j’ai composé pour la Maison, soit En plein cœur, souligne la chanteuse Julie Curly.

C’est toute une belle brochette d’artistes qu’a concocté ici Denis-Martin Chabot. J’invite les gens à venir nous voir sur YouTube le dimanche 1er novembre. C’est un show avec beaucoup de variété et de talents, il y a là une belle brochette d’artistes, des drags, de la poésie, de l’humour, de la chanson, etc. Il y en a pour tout le monde. […] Nous appuyons la mission de la Maison Plein Cœur parce que nous croyons que l’art, la musique, doivent avoir une portée sociale, surtout à un moment pareil en pleine crise du coronavirus qui a changé la vie de bien des gens […]» On espère aller chercher une somme de 30 000$, «soit à peu près 8% du budget total de la Maison», indique Denis-Martin Chabot, le coordonnateur au développement de la Maison Plein Cœur, et organisateur principal du spectacle. «La situation n’est pas critique, mais presque puisque, depuis le commencement de cette pandémie, on a enregistré 85% moins de dons qu’à l’habitude, alors que tout ça cause un certain stress sur nos bénéficiaires et donc un besoin de services.

C’est pourquoi nous avons devancé la date du lancement de la campagne de financement du 1er décembre [Journée internationale de lutte contre le sida] au 1er novembre, explique Denis-Martin Chabot. «Pour moi, c’est important de m’impliquer ainsi, continue Julie Curly. On ne s’en rend pas compte, mais il y a encore de la discrimination et de la sérophobie entourant les gens qui vivent avec le VIH-sida. Je suis née prématurément, j’ai eu besoin de transfusions sanguines et, plusieurs années plus tard, il y a eu le scandale du sang contaminé. Et j’ai dû passer le test de dépistage du VIH. À l’époque, ma mère m’avait bien dit de ne rien révéler à personne. Mais étant une ado à ce moment-là, je ne l’ai pas écoutée et je l’ai dit à ma meilleure amie. Celle-ci a réagi d’une certaine manière étonnante pour moi, elle m’a dit "mais tu viens chez moi, tu manges avec moi, on fait des activités ensemble et tu ne m’as jamais avertie que tu pouvais l’avoir (le VIH)?" De là, j’ai compris que le VIH n’était pas accepté et qu’il y avait une réticence des gens face à cette maladie.

C’est pour ça qu’il y a un an, lorsque Denis-Martin Chabot m’a approché pour me demander de m’impliquer et de composer la chanson, cet épisode de ma jeunesse est ressorti. J’ai repensé à tout ça. D’où aujourd’hui mon implication en tant qu’artiste et en tant que femme aussi et l’importance d’appuyer cette cause et les programmes offerts par la Maison Plein Cœur.» «Cette campagne démontre la vitalité, la résilience et la détermination de Maison Plein Cœur, ses employés, ses bénévoles et ses participants et participantes», a déclaré pour sa part Chris Lau, le directeur général de la Maison. Le slogan «Plus que jamais, une chance que je t’ai, Maison Plein Cœur» est plus vrai que jamais pour les personnes qui nécessitent les services de cet organisme communautaire.

Donc, n’oubliez pas de Faire un don sur la page de Canadons et d’aller sur la chaîne YouTube de Maison Plein Cœur, pour visionner le spectacle En plein coeur ! 

INFOS | www.maisonpleincoeur.org

VOIR | Spectacle En Plein Coeur ! sur la chaîne Youtube de la Maison Plein Coeur