Le 1er décembre pour la Maison du Parc

Un concert malgré la pandémie

André-Constantin Passiour
Commentaires
Russel Braun
Photo prise par © Fugues
Karina Gauvin
Photo prise par © Fugues
  • Russel Braun
  • Karina Gauvin

Le 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le VIH-sida, il y aura bel et bien un concert de la Maison du Parc. Bon, ce sera un concert «virtuel», mais quand même. Si l’an passé c’était Mozart qui avait enchanté les participants, c’est le Requiem allemand de Brahms qui sera célébré en 2020 pour cette 22e édition du Requiem Voix d’espoir/Voices of hope.

En effet, le très beau et très triste «Requiem allemand» de Johannes Brahms une œuvre sacrée mais non liturgique, sera jouée cette journée-là dans une adaptation récente. La montréalaise Karina Gauvin, soprano, et Russel Braun de Toronto, baryton, seront les solistes de ce concert qui verra plusieurs musiciens de l’Association des musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) prendre part à cet événement. L’église St. Andrew & St. Paul a tout de même été réquisitionnée, comme à chaque année d’ailleurs, pour l’enregistrement de ce concert. D’ailleurs, les membres du chœur de cette église ont participé bien volontiers à ce concert, une fois de plus.

Avec la collaboration du Festival Bach, cette captation de la firme Prodcan sera diffusée le 1er décembre sur le site QuebecBaroque.com. «En tout, il y aura entre 40 et 50 musiciens et choristes pour ce concert. En raison de la distanciation, les gens se sont retrouvés dans le sanctuaire et non dans le chœur de l’église, cette année», explique Thomas Leslie, lui-même musicien, et président du conseil d’administration de la Maison du Parc. «Évidemment, il n’y a pas de vente de billets, mais on suggère aux gens de faire un don de 20$ ou plus, avec un reçu de charité. Il ne faut pas oublier que ce concert constitue l’activité bénéfice majeur de la Maison du Parc.

C’est grâce à ces dons amassés lors du concert si nous sommes encore ouverts», souligne Thomas Leslie. Il faut noter que la Maison du Parc, fondée en 1991, bien qu’elle n’est pas la seule, demeure l’une des rares maisons d’hébergement pour les personnes vivant avec le VIH-sida. La Banque de Montréal reste le présentateur officiel de cette édition du Requiem. «J’aimerais remercier les musiciens de l’OSM qui ont accepté cette année et malgré les conditions difficiles que l’on connaît de participer à cet événement ainsi que tous les bénévoles», de conclure Thomas Leslie.

INFOS | www.maisonduparc.org