Santé

Attention à la dépression saisonnière

Edward Sanger
Commentaires

Le changement d’heure approche bientôt et l’hiver pointe le bout de son nez. Malgré les zones rouges, qui sont dans la majorité des régions du Québec, la dépression saisonnière ne prend pas de repos et nombreux sont les gens qui peuvent être affectés. Heureusement, il existe des solutions.

La dépression saisonnière, ou TAS pour Trouble Affectif Saisonnier, apparaît généralement durant le changement de saison. Dans les périodes de l’automne et de l’hiver, nous avons moins de lumière et les journées deviennent plus courtes. 

Les autres causes de la dépression est aussi l’augmentation anormale de mélatonine, l’hormone de sommeil que nous produisons durant la journée pour notre cycle de sommeil et de réveil. Également, une diminution de l’hormone du bien-être, la sérotonine, est notée. Cette hormone nous est utile pour la gestion de notre humeur, nos émotions, notre sommeil et nos comportements alimentaires.

Premiers signes

Les symptômes de la dépression saisonnière sont nombreux. Il est fortement conseillé de consulter un professionnel de la santé si plusieurs signes sont apparues en vous.

Les symptômes à noter sont…

  • De la fatigue ou un manque d’énergie inhabituelle.
  • La perte ou un gain de poids.
  • Le sommeil agité.
  • Une baisse de la libido.
  • Des humeurs négatives qui peuvent entraîner un manque de confiance en soi, de la culpabilité et allant même, à des pensées suicidaires. 

Tout cela a un impact sur le plan social, psychologique et affectif de l’individu, ainsi qu’à son entourage.

Solutions

Heureusement, il existe plusieurs moyens de conserver votre bonne humeur et votre niveau d’énergie habituels lorsque les journées raccourcissent et ainsi combattre la dépression saisonnière. 

Exposez-vous à la lumière du soleil… à l’intérieur de chez vous! Laissez entrer les rayons du soleil le plus souvent possible (ouvrez grand les rideaux), et installez-vous à proximité d’une fenêtre pour vaquer à vos activités.

Procurez-vous une lampe de luminothérapie. Il s’agit de l’option de choix pour les gens aux prises avec la déprime hivernale ou la dépression saisonnière. Les gens l’utilisent pour combler le manque de lumière du soleil. Prenez une lampe thérapeutique qu’un professionnel de la santé recommande. Exposez-vous pendant au moins 10 minutes chaque jour pour retrouver de l’énergie. Très important de demander l’avis d’un médecin pour éviter d’endommager votre vue.

Mangez sainement. Difficile d’être au sommet de sa forme si on ne fournit pas à son corps des nutriments capables de lui donner le maximum d’énergie et de vigueur.

Bougez. L’activité physique produit des endorphines et des neurotransmetteurs associés au sentiment de bien-être et de plaisir. En outre, les activités en plein air ont pour bienfaits d’oxygéner votre corps et de vous exposer aux rayons du soleil.

Si vous êtes plus sur les produits à base de plante, le millepertuis peut être une autre alternative. Appelée aussi « herbe aux fées », c’est un antidépresseur léger. L’avis d’un médecin est recommandé pour voir si cela vous convient (le millepertuis risque de réduire l'efficacité des médicaments anti-VIH et d'autres médicaments en interférant avec les enzymes du foie et de l'intestin qui métabolisent les médicaments. Le millepertuis a donc pour effet d'accélérer l'élimination de ces médicaments, réduisant ainsi leurs concentrations dans le sang).

Votre pharmacien est un expert en matière de santé et de médication. N’hésitez pas à le consulter lorsque vous éprouvez des ennuis de santé, peu importe la saison! 

Finalement, il existe plusieurs autres petits trucs que nous pouvons faire soi-même pour contrer la dépression saisonnière. Parmi elles, on peut essayer…

  • Faire des grandes marches pour favoriser l’estime de soi et avoir un regain d’énergie.
  • Prendre un bon bol d’air frais sur notre balcon.
  • Essayer plusieurs types de thé naturels.
  • Bien s’hydrater
  • Prendre des nouvelles d’un ami pour contrer l’isolement de soi.

En revanche, si malgré tous ces conseils vous ne parvenez pas à combattre la dépression saisonnière, vous pouvez demander de l’aide à votre médecin, selon la gravité des symptômes, pour vous prescrire des antidépresseurs.

Sachez que selon une étude de The American Journal of Psychiatry, la thérapie cognitivo-comportementale serait efficace pour traiter la dépression saisonnière. Si vous en avez la possibilité, débutez une psychothérapie avec un thérapeute ayant cette approche pour vous aider à mieux gérer le manque de lumière.

Si nécessaire, envisagez le recours à un traitement médicamenteux. Votre pharmacien pourra vous renseigner sur les avantages et les risques du médicament choisi, de même que sur son mode d’emploi et les précautions liées à son usage.

Malgré que la pandémie fait rage avec une deuxième vague, il ne faut pas se laisser abattre par la dépression saisonnière. Le temps des fêtes est bientôt à nos portes. Alors pour illuminer votre sourire, décorer votre maison avec vos guirlandes colorées pour mettre plus de couleurs dans votre cœur.