La Chambre de commerce LGBT du Québec

2019-2020, le bilan d’une année hors normes ~ acte 1

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues
Fugues
Photo prise par © Fugues
  • Fugues
  • Fugues

Programmée initialement fin juin, l’assemblée générale annuelle (AGA) de la Chambre de commerce LGBT du Québec s’est déroulée fin septembre et de manière virtuelle à cause de la pandémie de Covid-19. Présenté en deux parties en novembre et décembre, revenons avec Thierry Arnaud, président de la CC-LGBT-Q, sur les évènements marquants de la Chambre pendant cette année (et demie) hors normes…

 
«L’année 2019-2020 a donc été une année qui a marqué un sommet pour les activités de la Chambre. En effet, cette année a été inaugurée brillamment avec une nouvelle activité à la Chambre, une première Soirée Muséa le au musée McCord à l’occasion de l’exposition Hontes et préjugés de l’artiste autochtone bi-spirituel Kent Monkman», se souvient le président Arnaud.
 
Cette soirée a permis à plus de soixante invités de réseauter au son d’un trio jazz et de suivre des visites guidées de l’exposition grâce à des bénévoles du musée (une commandite de la Banque Nationale et SAMCON).
 
Un Phénicia inoubliable
«Ce fût ensuite un Gala Phénicia inoubliable le 30 mai en présence du premier ministre Justin Trudeau. Il est venu spécialement pour recevoir une médaille de la Chambre en hommage posthume à son père à l’occasion du cinquantenaire du Bill 69 (14 mai 1969) qui a dépénalisé l’homosexualité au Canada.»
 
Par ailleurs, nombre d’hommes et femmes politiques, fédéraux et provinciaux, étaient présents à cette occasion au milieu de 400 autres invités. Un record inégalé! Thierry Arnaud et le CA de la CC-LGBT-Q remercie les partenaires du Gala Phénicia et notamment la RBC, présentateur de cet événement depuis de nombreuses années.
 
Réseautages politiques
L’Estivale a ensuite accueilli les convives et membres de la Chambre pendant l’été. «Le succès de cette soirée BBQ, désormais très prisée qui a pour cadre traditionnel la terrasse de la brasserie St-Ambroise, ne se dément pas. La 3e édition a réuni plus de 225 personnes», précise Thierry Arnaud.
 
«Les convives présents ont aussi pu échanger avec Chantal Rouleau, ministre déléguée au transport et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.» Présentée par la Banque TD, La CC-LGBT-Q a pu compter sur le partenariat de la SDC des Quartiers du Canal.
 
Événements de réseautage principaux de la Chambre, les [email protected] sont devenus des rendez-vous incontournables pour les membres de la Chambre comme pour ses alliés. «Pour mémoire, détaille le président de la CC-LGBT-Q, chacun se souviendra des [email protected] du 4 septembre au Reine Élizabeth, celui du 26 septembre chez Intact Assurance, puis le 30 au Drugstore pour fêter l’Halloween le 30 Octobre.»
 
Un [email protected] cinématographique… et humoristique
Il y a eu aussi cette soirée cinéma avec le Festival image+nation à L’Impérial le 21 
novembre lors de la projection du film Les Crevette Pailletées, en présence du réalisateur venu tout spécialement de Paris.
 
«Les deux derniers [email protected] ont eu pour cadre le condo modèle du projet Le Bourbon pour la deuxième année consécutive à la même date soit le 29 janvier (Merci à Labid Aljundi et son équipe). Puis à nouveau le Reine Élizabeth le 26 février pour un Cocktail inter-chambres», organisé autour d’une série de conférences et panels sur les enjeux respectifs des Chambres participantes. Un coup de semonce «Mais le 15 mars fut le coup de tonnerre du début de confinement mettant fin à tous les espoirs de rapprochement physique et social tel qu’il est pratiqué dans nos événements », regrette Thierry Arnaud.
 
«Le [email protected] du 25 mars a dû être annulé avec le début de la pandémie. Ce [email protected] devait marquer le début d’une nouvelle série de [email protected] thématiques portant le nom des Explorales avec un panel d’invités présentés par la Banque TD et McCarthy Tétrault, nouveau partenaire de notre Chambre.» 
 
À suivre le mois prochain…
 

À ne pas manquer et en partenariat avec la CC-LGBT-Q

la première québécoise de l’opéra transgenre "As One" par l’Orchestre Classique de Montréal (OCM) avec le baryton Dominique Côté (Hannah avant) et la mezzo-soprano Sarah Bissonnette (Hannah après) sous la direction de Taras Kulish, les 20 et 21 novembre à 19h30 au Cirque Éloize (417 Berri - Places limitées) ou en ligne jusqu’au 4 décembre sur orchestre.ca