Personnalité

L’écrivain Richard Vaughan a été retrouvé mort

Yannick LeClerc , Ici Radio-Canada
Commentaires

L’auteur et vidéaste, figure de la scène artistique LGBTQ au Canada, était porté disparu, a été retrouvé mort. Il avait 55 ans.

La police de Fredericton a déclaré que son corps avait été retrouvé vendredi, dix jours après sa disparition, et que sa mort n’était pas considérée comme suspecte. 

Né à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, M. Vaughan avait quitté Montréal, où il a résidé plusieurs années, pour retourner dans sa province natale, où il a servi d’écrivain en résidence à, l’Université du Nouveau-Brunswick, son alma mater.

L’auteur avait été vu pour la dernière fois près de son domicile au centre-ville de Fredericton le lundi 12 octobre. Sa disparition avait été signalée le lendemain et avait suscité une vague d’inquiétude dans les cercles littéraires, de nombreux écrivains exhortant les gens à avoir un œil sur M. Vaughan. 

On lui doit de nombreux recueils de poésie (A Selection of Dazzling Scarves, Invisible to Predators, Ruined Stars, Troubledet Ve1Xe), des romans (Quilted Heart et Spells), ainsi que les pièces Camera, Woman et The Monster Trilogy

Ses œuvres abordaient souvent des histoires d’initiation à l’âge adulte et d’érotisme. Il avait aussi un goût pour le surnaturel et le macabre, et était captivé par le monde de la célébrité. 

M. Vaughan, qui a contribué à une variété de publications et d’anthologies, a publié le livre d’essais Comparé à Hitler en 2013, une prise de position sur la culture contemporaine. 

Dans le livre non romanesque de 2015 Bright Eyed, M. Vaughan a réfléchi sur la santé et le contexte historique de sa lutte de toute une vie contre l’insomnie.