19 novembre – 6 décembre 2020

Un programme francophone exclusif pour la 33e édition d’image+nation festival de films LGBTQ+

L'équipe de rédaction
Commentaires
Image+Nation
Photo prise par © Image+Nation
CLÉMENT, ALEX ET TOUS LES AUTRES
  • Image+Nation
  • CLÉMENT, ALEX ET TOUS LES AUTRES

IMAGE+NATION 33 — Le festival de films LGBTQ+ image+nation sera virtuel et accessible à travers tout le Québec cette année et ce n'est pas tout. Non seulement l'ensemble de la programmation sera disponible pour la première fois dans toute la province, une édition exclusive est réservée au Canada - Focus: Francophonie.

Une opportunité inégalée pour rejoindre les communautés francophones à l'extérieur du Québec. Les titres présentés dans Focus: Francophonie s'adresseront au public francophone canadien cherchant à découvrir la culture québécoise et internationale francophone du cinéma LGBTQ+.

L'équipe du festival se dit ravie d'offrir au public une programmation inégalée de nouvelles histoires queer qui défient la narration LGBTQ+ conventionnelle. 

«Pour la première fois dans l'histoire de notre festival, nous sommes en mesure de présenter des films LGBTQ+ à tout le Québec pour qu'ils soient vus, découverts et partagés dans des régions qui, autrement, n'auraient pas accès à des histoires qui reflètent les expériences et les vies LGBTQ+ locales et internationales contemporaines» explique Charlie Boudreau, direction artistique et direction générale d'image+nation. «De plus, nous sommes très heureux de partager notre programmation francophone avec le public francophone hors Québec dans tout le Canada. Il est important d'avoir des images qui nous reflètent et nous représentent à l'écran (bien que cette année, les écrans soient différents!), et avec notre programmation diversifiée et authentique, nous apportons ces histoires à un public beaucoup plus répandu pour qu'il puisse les vivre et dans le but de créer un espace sécuritaire où tous peuvent se retrouver.»

 

La transition du festival au numérique en 2020 propulse image+nation vers la réalisation des objectifs de sa mission qui sont d'encourager et de promouvoir la culture mais aussi l'inclusivité et la diversité des histoires LGBTQ+.

 

  

Focus: Francophonie
Longs-métrages
Dans L'Acrobate (2019) de Rodrigue Jean, Christophe et Micha sont deux Montréalais en crise. L'un est un homme d'affaires québécois dont la mère est gravement malade et qui possède un appartement dans un immeuble du "Bleury Square" qui, malgré les assurances, est toujours en construction. L'autre est un Don juan, un acrobate russe mis à l'écart par un louche accident, laissé avec "rien". Christophe découvre Micha en train de squatter son appartement mais les deux hommes décident de cohabiter.

Dans Clément, Alex et tous les autres (2019) de Cheng-Chui Kuo, Clément est homosexuel et Alex est lesbienne. Ils cherchent un nouveau colocataire pour leur grand appartement à Paris avec une seule demande : il doit être gai ! Et ils trouvent Léo, un étudiant charmant qui a de gros problèmes pour trouver un endroit où dormir. Léo est prêt à tout pour obtenir cette chambre, quoi qu'il en coûte...

Francocourts 1 et Francocourts 2
Deux programmes de courts-métrages passionnants en provenance des pays francophones du monde entier, avec des titres comme Zanmi de la Martinique, Citégalité de la France et bien d'autres.

Queerment Québec

Pour célébrer le 20e anniversaire de Queerment Québec, le programme de courts métrages d'I+N qui met en valeur le travail des cinéastes locaux, tant émergents qu’établis, nous partage leurs histoires les plus éblouissantes; des œuvres qui traitent de culture queer québécoise. Notre ville est un foyer de créativité queer et QQ souhaite célébrer nos talents locaux.
 

Documentaires
En plus, Focus: Francophonie comprend 4 documentaires qui abordent des sujets variés de façon saisissante.
Ils n'ont pas choisi! (2018) par Youlouka Damiba & Gideon Vink propose un examen approfondi de la relation entre le colonialisme et l'identité queer en Afrique.
Fabuleux (2019) d'Audrey Jean-Baptiste offre une immersion dans les circuits souterrains des salles de bal et des cours de voguing en Guyane française.
Si c'était de l'amour (2019) de Patric Chiha retrace la vie professionnelle et personnelle des danseurs en tournée pour danser dans Crowd, une pièce sur la scène rave des années 1990 de la chorégraphe Gisèle Vienne.
L'étincelle ou 50 ans de lutte pour les droits LGBT (2020) de Benoît Masocco expose de façon impressionnante les nombreux échelons gravés au cours des cinq dernières décennies de l'histoire des LGBTQ+.

Les laissez-passer pour «Focus: Francophonie» sont à 50 $ + frais et sont disponibles ICI.

INFORMATIONS SUR LA BILLETTERIE et LA PROGRAMMATION 

image-nation.org/film-festival