Russie

Les députés russes rejettent deux projets de loi homophobe et transphobe

L'équipe de rédaction
Commentaires

Les députés russes ont rejeté deux projets de loi homophobe et transphobe qui auraient diminué encore plus les droits les personnes transgenres, mais la menace n'a pas encore disparu.

S'ils avaient été adoptés, les projets de loi auraient interdit le mariage et l'adoption entre personnes de même sexe et auraient empêché les personnes transgenres de faire reconnaître légalement leur genre.

Ils proposaient un «renforcement de la famille» en pointant de prétendues lacunes réglementaires dans l'interdiction du mariage homosexuel - déjà interdit par la loi et également incluse dans la réforme constitutionnelle - en interdisant «la pratique du mariage entre personnes de même sexe, y compris celles qui ont changé de sexe, ainsi que l'adoption d'enfants par de tels couples» et aussi la reconnaissance des mariages de couples de même sexe contractés à l'étranger.

En pratique, la réforme aurait principalement touché les personnes transgenres qui auraient été interdites de se marier et d'adopter des enfants en ajoutant la mention «Sexe à la naissance» au certificat de naissance qui deviendrait non-modifiable.

Cette version de la loi a été retoquée lundi, mais la menace pesant sur les personnes LGBT est toujours imminente, les députés espérant reformuler les projets de loi dans le but de convaincre d'autres représentants de voter en leur faveur.

«Les deux projets de loi sont retirés afin de trouver une version que toutes les parties intéressées accepteront, si possible», a déclaré le sénateur Andrei Klishas, co-auteur de l'un des projets de loi.

Le sénateur Alexander Bashkin, co-auteur du projet de loi visant à interdire aux personnes transgenres de faire reconnaître légalement leur genre, a déclaré: «Je suis convaincu que nous trouverons cette voie commune, en tenant compte d'un grand nombre de propositions». 

La nouvelle intervient quelques semaines à peine après que la Commission des lois gouvernementale russe a rejeté le projet de loi émanant de la politicienne homophobe Jelena Misulina présenté comme visant à «renforcer l’institution de la famille».

 

Alors que les projets de loi proposés ont été rejetés pour le moment, la communauté LGBT de Russie craint qu’ils puissent être adoptés à une date ultérieure après avoir été reformulés.

Le sentiment anti-LGBT est très développé en Russie, avec la tristement célèbre loi sur la «propagande gaie» également rédigée par Jelena Misulina et adoptée en 2013.