Indonésie

Un couple homosexuel risque la flagellation après avoir été dénoncé à la police par des habitants

Logan Cartier
Commentaires

Un couple homosexuel de Banda Aceh, en Indonésie, a été traîné de force hors de chez lui vers un poste de police et court désormais le risque d'être fouetté en raison de son «orientation sexuelle illégale».

Un groupe d'habitants a pris d'assaut le domicile de deux hommes âgés de 26 ans et 34 ans dans le quartier de Kuta Alam le 14 novembre.

Selon AsiaNews, le couple homosexuel va être jugé par un tribunal coranique de la capitale provinciale dans les 20 prochains jours.

Les dispositions du code pénal islamique de la province prévoient que les deux hommes encourent une peine de prison maximale de huit ans ainsi qu’une forte amende. Dans cette province d'Indonésie, les homosexuels vivent dans la peur des flagellations publiques. La province est la seule région d'Indonésie où la charia est imposée.

En 2017, deux homosexuels âgés d'à peine 20 et 23 ans ont été condamnés à être fouettés devant le public à Aceh.

L'organisation Human Rights Watch, qui défend les droits des personnes LGBT dans le monde, ont appelé le président indonésien à interdire ce type de punition corporelle.  «Il doit protéger ces deux jeunes hommes de la torture. Il doit être clair pour les autorités d'Aceh que la flagellation est une torture dont ils seront tenus responsables», a ajouté l'organisation.