VIH et vieillir

Ma vie sexuelle

Logan Cartier
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

Quand on découvre sa séropositivité, toutes les réactions sont possibles au niveau de votre sexualité, de la perte à l’excès de libido. Certaines personnes ne peuvent concevoir d’avoir à nouveau des relations sexuelles ou de susciter le désir d’un partenaire.

 
En règle générale, une fois passé le premier choc, la libido diminue progressivement. Et de nombreuses personnes séropositives retrouvent une sexualité tout aussi satisfaisante qu'avant, même quand elles sont découvertes séropositives après 50 ans! N’oubliez pas qu’une personne vivante avec le VIH, sous traitement antirétroviral efficace et avec une charge virale indétectable, ne transmet plus le virus à ses partenaires! Quand on avance en âge, il est possible de développer des troubles au niveau de la sexualité, d’ordre mécanique (érection, sécheresse vaginale) ou psychologique (libido, désir ...). Le VIH peut avoir, à un moment ou à un autre, un effet sur votre désir sexuel, votre libido. Obtenez le soutien des partenaires, des amis ou des soignants, peut vous aider à surmonter vos inquiétudes et vos difficultés.
 
La sexualité fait partie intégrée de notre santé globale. Il est important de pouvoir en parler à son médecin qui pourra vous orienter vers un sexologue si nécessaire. Si le tabou persiste dans la société, la sexualité au-delà de 50, 60 ou 70 ans est (heureusement!) Une réalité. Parce que vieillit en meilleure santé et aussi parce que des traitements sont apparus pour régler certains problèmes spécifiques. Avoir une sexualité “épanouie“ (c’est-à-dire agréable, tout simplement) avec (ou sans) le VIH reste une très bonne chose pour la santé mentale et physique, y compris pour avoir une bonne image de soi. Homo, hétéro, bi, pansexuel, quelle que soit votre orientation sexuelle, amusez-vous, consultez si nécessaire, sans oublier de vous faire dépister régulièrement pour les IST.