La sexualité en période de la COVID-19

Yannick LeClerc
Commentaires
Fugues
Photo prise par © Fugues

En temps d’épidémie mondiale, les recommandations de distanciation sociale s’appliquent également aux pratiques sexuelles. Dans ce cadre, quels sont les conseils de prévention applicables ? 

 
Privilégier un cercle très restreint de partenaires
La première des recommandations est d’avoir des relations sexuelles avec des personnes proches de vous. Le fait d’avoir un contact rapproché – y compris des relations sexuelles – uniquement avec un petit groupe de personnes permet de participer à prévention la pro-pagation du Covid-19 : Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr : «Self sex is safe sex». 
 
Le second partenaire le plus sûr est le partenaire avec qui vous vivez.  Vous devez éviter les contacts rapprochés – y compris les relations sexuelles – avec les personnes en dehors du foyer. Si vous avez des relations sexuelles avec d’autres personnes, essayez d’avoir le moins de partenaires possible.  Si vous rencontrez habituellement vos partenaires sexuels en ligne ou gagnez votre vie grâce au travail du sexe, envisagez si c’est possible de faire une pause dans les rencontres. Les rendez-vous vidéo, le sexting ou les forums sont peut-être des options pour vous.
 
Adaptez vos pratiques, si vous avez des rapports sexuels, faites attention à vos pratiques
Les baisers peuvent facilement transmettre le Covid-19. Évitez d’embrasser quelqu’un qui ne fait pas partie de votre cercle restreint de contacts.  L’anulingus peut transmettre le Covid-19. Le virus est contenu dans les fèces et peut entrer dans la muqueuse buccale.  L’utilisation de préservatifs ou de digues dentaires peut réduire le risque de contact avec la salive ou les fèces, particulier en ce qui concerne le sexe oral ou anal. Bien se laver avant et après le sexe est plus important que jamais. Lavez vos mains souvent avec de l’eau et du savon, pendant au moins 20 secondes. Lavez vos jouets sexuels avec du savon et de l’eau chaude. Désinfectez les claviers et les écrans tactiles que vous partagez avec les autres, dans le cadre de «cam sex» ou de visionnage de pornographie. 
 
Si vous ou votre partenaire ne se sent pas bien
Évitez les rapports sexuels si vous ou votre partenaire sexuel ne se sent pas bien.  Si vous ou votre partenaire sexuel avez le Covid-19, évitez les rapports sexuels et particulièrement les baisers. Si vous commencez à ne pas vous sentir bien, c’est que vous êtes peut-être en train de développer les premiers symptômes du Covid-19, qui sont entre autres la fièvre, la toux, le mal de gorge ou un souffle court. Si vous ou votre partenaire avez une condition ou une maladie qui pourrait mener à une forme plus sévère du Covid-19, peut-être devriez-vous vous abstenir d’avoir des rapports sexuels. Cette situation inclut les maladies respiratoires, les maladies cardiaques, le diabète, le cancer et une immuno-dépression, comme par exemple une infection à VIH non contrôlée à moins de 200 CD4.
 
Faire une pause dans la PrEP?
Au-delà de ces recommandations, la situation de confinement au Québec peut être l’occasion de reconsidérer votre prise de PrEP. En effet, si vous suivez à la lettre les conseils du gouvernement, vous n’aurez probablement pas besoin de rester sous PrEP pendant la durée du confinement. Mais si vous avez des rencontres, pas de pause… 
 
 
INFOS | Portail VIH/sida du Québec  www.pvsq.org  |  www.Maprep.org