Lituanie

Un député homophobe surpris avec un homme à moitié nu sur Zoom

Nicolas Lavallée
Commentaires

Le député lituanien notoirement homophobe Petras Grazulis a fourni des explications qui laissent perplexe après qu'un homme à moitié nu est apparu derrière lui lors d'une communication sur Zoom.

Petras Grazulis, connu pour sa rhétorique et ses sorties virulentes contre les LGBT, a été rejoint par un homme torse nu à mi-chemin d'une conférence téléphonique de la commission de la culture du parlement lituanien.

Le député avait éprouvé des difficultés techniques avec l'appel et il semble que l'homme entrevu à moitié nu était intervenu pour l'aider.

La séquence n'a duré que quelques secondes avant que le député éteigne rapidement sa caméra, mais la vidéo s'est répandue sur Internet comme une traînée de poudre et les médias lituaniens ont rapidement saisi la scène, exigeant de savoir qui était l'homme en question.

Petras Grazulis a affirmé dans un premier temps que c'était son fils qui se tenait à proximité, avant de changer de version une demi-heure plus tard. «C'était Andrius Tapinas», a-t-il alors soutenu, un journaliste lituanien qui le «persécute» selon lui depuis des mois.

«Oui, j'ai dit que [c'était mon] fils, mais en regardant mieux la vidéo, je peux garantir qu'Andrius Tapinas est là, a-t-il insisté. Il me hante partout, ce n’est pas étonnant qu’il soit arrivé ici».

Mais l'homme entrevu dans la vidéo ne ressemble en rien à Andrius Tapinas. «Andrius pourrait facilement changer d'apparence», a suggéré le député homophobe.

Ces explications laissent perplexe et Petras Grazulis est confronté à une vague de moqueries d'autant plus qu'il est l’une des voix anti-LGBT les plus fortes de Lituanie.

Le député a souvent assimilé l'homosexualité à la pédophilie et, en 2010, il a proposé une loi qui infligerait une amende à quiconque «promouvait» l'homosexualité chez les mineurs.

«Je soutiens la position de l'église, cela ne fait aucun doute. Ces gens sont en effet malades et pervertis. Ils constituent une menace pour la société parce qu'ils agressent des enfants», a-t-il déclaré.