Écrans

Une lesbienne sera pour la première fois de la version française de L’amour est dans le pré

Chantal Cyr
Commentaires

Alors qu’Alex sera le premier gai à participer à l’édition québécoise de l’Amour est dans le pré, en France, c’est une femme lesbienne qui va participer à la saison 16 de l’Amour est dans le pré, qui sera diffusée prochainement. Une première depuis le lancement de l’émission en 2005.

Delphine, va participer à L’Amour est dans le pré, en février prochain. L’annonce fait suite au souhait de l’animatrice Karine Lemarchand d’en voir une dans l’émission. «C’est mon vœu. Ce serait tout à fait logique.» En conséquence, c’est sous les conseils de son amie et ancienne compagne, Patricia, que l’agricultrice de 47 ans a présenté sa candidature. “Delphine, célibataire depuis un an et demi, recherche une femme nature, sportive, féminine et positive qui assume son homosexualité et soit prête à vivre une belle histoire. Avec ou sans enfant, car notre agricultrice ne sait pas si elle a la fibre maternelle.”, peut-on notamment lire dans sa présentation. 

 

Qui est-elle ?

Originaire de la région occitane, Delphine est une arboricultrice bio de 47 ans, élevée selon les traditions chrétiennes. Elle ne prend conscience de son homosexualité qu’à 25 ans. « Je n’avais jamais vu deux filles s’embrasser, je ne savais même pas que ça existait », précise-t-elle dans sa présentation. A ce moment, elle connait deux histoires d’amour avec une femme, parmi lesquelles la plus longue sera avec Patricia (personne qui l’a incité à sa présenter) pendant 12 ans. « Aujourd’hui, je commence à être fière de moi. C’est une belle résurrection» , confie Delphine.

Côté professionnelle, la candidate a débuté sa carrière dans le milieu humanitaire, durant les années 1990. A son retour en France, dix ans plus tard, elle se reconvertit comme postière en Haute-Savoie. Une vocation qu’elle va abandonner en 2012, lorsqu’elle revient dans sa patrie natale. Aujourd’hui, elle fait de la récolte de fruits, à savoir des cerises, des prunes, des kakis et des raisins de tables. 

Sources : Garçon Magazine et M6