Mercredi, 7 Décembre 2022
• • •
    Publicité

    Nicky Doll, figure de proue de la drag française

    Nicky Doll, la toute première drag queen française de l’histoire de RuPaul’s Drag Race, sera en spectacle à Montréal le 4 août prochain dans le cadre de Drag Superstars. Fugues a eu l’occasion de lui parler quelques jours après la diffusion du premier épisode de Drag Race France, dont elle est la fière animatrice.

    À quel point l’émission montre bien l’éventail de la drag française?
    Nicky Doll : On met en lumière notre grand héritage de cabaret, les drags à l’ancienne, les stand up comedians, les looks queens et la new wave. On a aussi une femme trans, La Briochée, qui chante live. On peut voir différente facettes de la drag, et pas seulement de Paris, mais aussi de Bordeaux, Toulouse, une candidate originaire d’Archèche et une autre de Tunisie, La Kahena, qui emprunte les codes de sa culture musulmane pour les déployer en drag. Ayant moi-même vécu sept ans au Maroc, je trouve ça hyper important. C’est le doigt d’honneur à la société le plus fort que je n’ai jamais vu! Je suis fière de voir un cast aussi représentatif et inclusif. Ça devrait toujours être ainsi en 2022.


    Tes compatriotes ont-elles une force en particulier?
    Nicky Doll : Comme on vient d’un pays avec une immense culture en mode, l’esthétique et la haute couture sont très élevées chez nous. En termes de performances, on a de très bonnes lipsyncheuses, comédiennes, effeuilleuses et probablement plus de chanteuses qui savent bien chanter que dans les autres versions de Drag Race. D’épisode en épisode, elles m’ont démontré à quel point les choses ont changé. Il y a un peu plus de sept ans, j’ai dû quitter la France pour vivre de mon art aux États-Unis, parce que l’industrie n’était pas encore assez développée.

    Aujourd’hui, elles peuvent se challenger et apprendre les unes des autres. À l’époque, je n’avais pas accès à suffisamment de scènes. J’ai hâte de voir les choses continuer d’évoluer. À l’heure actuelle, je connais très peu de queens qui peuvent vivre de la drag à 100%. Je crois que Drag Race France va aider à chambouler cette industrie et permettre aux queens d’avoir beaucoup plus d’opportunités.


    Rêvais-tu d’animation dans ta carrière?
    Nicky Doll : L’éventualité de présenter une franchise française de Drag Race était un rêve, mais je ne m’attendais pas à ce que ça se fasse aussi rapidement. Cela dit, quand on m’a proposé d’animer, je me suis rendue compte que le hasard avait bien fait les choses : mon expérience de coanimation des Fashion Photo Reviews de Drag Race Holland avec Alexis Mateo et la reprise des spectacles, durant lesquels je me suis entraînée à parler, m’ont permis de réaliser que j’avais ce qu’il faut pour animer. Il y a trois ans, quand l’animatrice d’une soirée me passait le micro après une performance, je refusais de prendre parole. Aujourd’hui, j’adore ça et les animatrices sont obligées de me reprendre le micro des mains!


    Comment trouve-t-on sa couleur comme animatrice dans l’univers très formaté de Drag Race?
    Nicky Doll : Ça doit être très compliqué de se détacher de RuPaul quand on anime en anglais, mais pour ma part, je me suis beaucoup impliquée avec le script de l’émission pour trouver mon empreinte. Je n’ai pas eu de problème à m’éloigner de ce que RuPaul faisait. Je ne suis pas elle et je n’essaie pas de l’imiter. J’ai préféré tenter d’implanter mes références dans le concept, tout en respectant le format qui fait le succès du show.


    Tu as été éliminée au cinquième épisode de la saison 12. Crois-tu que le public te donne la même légitimité à critiquer, même si tu n’es pas une gagnante ou une finaliste?
    Nicky Doll : L’animatrice n’est pas censée avoir gagné la compétition. Drag Race a été construite autour du vécu et de la carrière de RuPaul, qui a sorti la drag des bars de East Village pour en faire une marque. Moi, je suis une queen qui a quitté la France pour se challenger dans un autre pays et dans une autre langue, qui a réussi à se construire une carrière et qui revient en France pour montrer aux queens comment elle peuvent sortir de chez elles pour en avoir une elles aussi. Le fait que je sois partie au cinquième épisode, comme Trixie Mattel ou Plastique Tiara durant leurs saisons respectives, ne change rien au final. La vraie aventure commence quand Drag Race se termine. Si tu regardes mon cheminement depuis ma saison, la plupart du temps, tu oublies quand j’ai été éliminée.
    Et c’est ça, le succès.


    Les queens répliquaient-elles à tes critiques afin de diminuer ton jugement?
    Nicky Doll : Je m’attendais à ce que ça puisse être le cas, mais comme je suis arrivée avec une énergie de grande sœur, qui ne prétend pas avoir la science infuse et qui mesure ses mots, ça semble les avoir ravies. Je comprenais d’où elles venaient et ce que ça fait d’être sur cette scène. Et comme j’ai moi-même été éliminée avant la fin, j’ai l’humilité qui me permet de rester connectée au monde des mortel.le.s, plutôt que d’imaginer vivre dans une autre galaxie.


    Comment Drag Race a changé ta vie?
    Nicky Doll : Je suis la première drag à avoir fait une campagne de parfum avec Mugler. J’ai réalisé une campagne avec Jean-Paul Gauthier et participé à des éditoriaux avec les magazines Vogue USA, France, Espagne et Taïwan. J’ai aussi été invitée sur les plus grands talk shows en France pour essayer de faire changer les mentalités sur le drag ou la cause queer.


    Est-ce plus difficile être queer et drag en France?
    Nicky Doll : Je pense que la France manquait simplement de représentation. On avait peu de personnalités prêtes à changer les choses. Le fait de vivre aux États-Unis et d’avoir un certain détachement avec la France me permet de revenir chez moi et de smack the doors avec ce que je dis, sans m’en faire avec ce que les gens vont penser, parce que mon avion m’attend pour rentrer à New York. Ça me permet de faire bouger les choses.


    INFOS | Nicky Doll sera du spectacle Drag Superstars, le jeudi 4 août dès 20 h sur l’Esplanade du Parc olympique.
    www.fiertemtl.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité