Samedi, 31 juillet 2021
• • •
    Publicité

    Allison Van Rassel : Madame foodie Québec

    Connue dans la communauté LGBT de Québec pour avoir collaboré au Magazine Sapho (maintenant en ligne sur saphomag.org), Allison Van Rassel a décidé en 2012 de se concentrer sur sa passion foodie qui est en pleine effervescence particulièrement depuis la dernière année.

    « C’est une étiquette que les gens m’ont accolée sans que je le veuille, explique-t-elle dans une entrevue à Fugues, attablée au café Maelstrøm Saint-Roch sur la rue Saint-Vallier Est. À mon travail, des collègues me demandaient où aller manger le soir, car ils savaient que je fréquente souvent les restaurants. J’aime bien manger, découvrir de nouvelles saveurs, de nouvelles textures et de nouvelles harmonies [sa description de foodie]. Force est d’admettre que je devenais une référence pour les gens autour de moi. Quand je suis arrivée dans le monde des médias, on m’a dit que j’étais une foodie ».

    En septembre 2012, celle qui considère le foodie comme une culture a créé son blogue Foodie in Quebec City (foodiequebec.com) où elle donne son appréciation sur des restaurants et des cafés de la ville de Québec, publie des nouvelles en lien avec la gastronomie de Québec et relate ses aventures culinaires lors de voyages qu’elle appelle des foodications. «Je veux renseigner de façon indépendante les touristes sur les endroits à visiter durant leur séjour à Québec», précise-t-elle. C’est pour cette raison qu’elle rédige son blogue en langue anglaise. Environ 118 000 visiteurs uniques ont consulté son blogue depuis sa création et 82 % reviennent régulièrement.

    Grâce à son blogue, elle a attiré l’attention de l’éditeur de la section Travel du New York Times, Dan Saltzstein, qui lui a demandé de collaborer à son article sur la ville de Québec publié en août 2015 sous le titre In Quebec, Creativity Fuels Neightborhood Revivals. «Nous sommes allés bruncher ensemble au Clocher Penché qui est mon restaurant favori, dit-elle avec un air ravi. Je lui ai mis la puce à l’oreille sur des quartiers un peu plus effervescents et des endroits qui attirent beaucoup de la clientèle locale et qui sont sans prétention.»

    À son avis, le Québec, notamment la ville de Québec, tire très bien son épingle du jeu côté culinaire. « Quand les gens voyagent pour la bouffe, ils recherchent l’unicité des choses qu’ils ne retrouveront pas aux États-Unis ou au Mexique, par exemple. Ils vont venir au Québec pour les saveurs boréales, la viande sauvage, etc. »

    Forte présence dans les médias
    Sa passion a pris de l’essor depuis qu’elle collabore à divers médias. Sur la chaîne V, elle tient une chronique depuis trois ans aux émissions Aubaines & cie et Ça va brasser! où elle parle des produits du terroir québécois. À Ici Radio-Canada Québec, en plus de son travail de journaliste à la salle des nouvelles, elle fait des chroniques pour l’émission de télévision estivale En supplémentaire, pour l’émission de radio Radio-Canada cet après-midi (le vendredi) et pour l’émission matinale de CBC Radio One Quebec AM où elle est food columnist.

    Depuis mai 2015, elle produit avec son associée, la réalisatrice Catherine Leblanc, l’émission de télévision Ça Goûte Bon diffusée sur les ondes de MAtv Québec et qu’on peut regarder en ligne sur le site Web du même nom (cagoutebon.ca), sur le portail MSN (section Cuisine) et sur le portail Canoë (section Art de Vivre). « Ce sont des capsules sur le tourisme gourmand. Nous allons à la rencontre de producteurs de la région de Québec qui font des produits qui goûtent bon. D’ici deux ans, nous voulons couvrir le Canada au grand complet, en français et en anglais. Nous voulons que les gens utilisent Ça Goûte Bon comme une référence en agrotourisme ».

    Comme si ce n’était pas assez, elle met la touche finale à certains autres projets. Au début de 2016, elle proposera gratuitement l’application mobile Foodie Québec pour les appareils mobiles d’Apple. «C’est une application géolocalisée qui permet de se renseigner sur les restaurants et les cafés à partir d’un endroit donné. Ce sont mes valeurs sûres. Pour chacun d’entre eux, je mets un lien vers mon article sur mon blogue Foodie in Quebec City », explique-t-elle. Son Guide foodie de la Ville de Québec sera publié ce printemps, en français et en anglais. Ajoutons qu’elle a participé à titre de photographe au dernier livre de la chef Marie-Chantal Lepage Mémoires culinaires. Elle fait aussi des photos pour le groupe Restos Plaisirs de Québec (Cochon Dingue, Café du Monde, Ciel!, etc.).

    Dans tous ses projets, elle peut compter sur l’appui de sa conjointe Marie-Eve avec qui elle est en couple depuis 13 ans. « C’est un peu ma recherchiste, bien qu’elle ne fasse pas ça professionnellement. On essaye plein de nouvelles choses ensemble. On se relance et on se questionne tout le temps. C’est con à dire, mais deux têtes valent mieux qu’une. »

    Elle a terminé l’entrevue en donnant ses coups de cœur à Québec: 1- Le Clocher Penché Bistrot (203, rue Saint-Joseph Est) pour l’ensemble de sa table, notamment pour ses brunchs, 2- Kraken Cru (190, rue Saint-Vallier Ouest) pour les huîtres et le vin, 3- Restaurant Légende par La Tanière (255, rue Saint-Paul) pour sa cuisine boréale, 4- Le Fournil du Trait-Carré pour ses pâtisseries et ses croissants qu’elle considère les meilleurs (8327, 1re Avenue), 5- Les trois restaurants du Fairmont Le Château Frontenac (1, rue des Carrières) pour la cuisine des chefs Stéphane Modat et Baptiste Peupion et 6- Nina pizza napolitaine pour leurs pizzas (10, rue Saint-Anselme).

    Évidemment, Allison Van Rassel est « très présente » sur les réseaux sociaux, notamment Facebook (Foodie in Quebec City), Twitter (@FoodieQC) et Instagram (foodieqc).

    INFOS | FoodiesinQuebecCityfoodieQCfoodiequebec.com

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Consommations

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité