Mercredi, 21 février 2024
• • •
    Publicité

    Comment devenir l’allié·e LGBTQ+ dont une jeune personne a besoin

    Peu importe son identité de genre ou son orientation sexuelle, une jeune personne peut toujours s’attendre à être traitée avec respect et bienveillance. Vous qui lisez cet article pouvez offrir une précieuse aide à quelqu’un de votre entourage dans sa quête d’identité. Il existe de nombreuses ressources pour vous accompagner dans votre démarche, à commencer par ces quelques conseils de Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne et d’Olivia Baker, chargée de programme à la Fondation Émergence, tous deux partenaires de Desjardins.

    Faites preuve d’écoute active.
    Une jeune personne LGBTQ+ qui entame sa démarche a d’abord besoin d’une oreille attentive, de quelqu’un avec qui s’exprimer. « Accompagner, c’est agir comme copilote, explique Olivia Baker. On est surtout là pour guider le conducteur ou la conductrice et rendre le parcours plus agréable. »
    Un moyen simple d’y parvenir est de soulever des questions qui appellent à la réflexion. Cherchez aussi à connaître les préférences de la personne en matière de pronoms ou possiblement du prénom à privilégier afin de vous adresser à elle en accord avec son identité.

    Respectez le rythme et les limites de la jeune personne.
    Même si vous pourriez vous reconnaître dans les expériences et les défis que traverse
    l’autre, souvenez-vous que chaque parcours est différent. Évitez de tout comparer à votre propre vécu. « Il y a autant de sorties du placard que de gens qui les vivent, observe Pascal Vaillancourt. C’est une démarche identitaire où on révèle une partie significative de qui on est réellement. » Il importe donc de respecter les décisions de l’autre, qu’il s’agisse du moment opportun, des gens à approcher ou du moyen utilisé pour s’exprimer. Démontrez que les temps ont changé en exerçant une influence positive.

    Aidez à préparer le terrain.
    « La sortie du placard est souvent l’aboutissement d’une démarche de plusieurs années — c’est possible que ceux et celles qui en sont témoins aient besoin de temps pour l’accepter ! », rappelle Olivia Baker.

    Avec l’accord de la personne accompagnée, vous pourriez préparer le terrain au sein de son entourage pour atténuer la surprise initiale. Rappelez aux gens l’importance d’exprimer leur amour et leur soutien envers l’individu et de croire en sa démarche.

    Identifier d’autres alliés potentiels contribue également à faire avancer les choses. « On peut suggérer à qui faire l’annonce en premier en fonction du degré d’ouverture ressenti », donne en exemple Olivia Baker.

    Développez vos propres compétences.
    « De LGBT à LGBTQIA2+, il s’ajoute de plus en plus de lettres à l’acronyme, observe Pascal Vaillancourt. C’est autant de mots qui représentent des réalités qu’on reconnaît aujourd’hui. » Renseignez-vous sur la communauté à laquelle la jeune personne s’identifie ; vous vous sentirez plus à l’aise dans vos interactions.

    Offrez du soutien et des ressources.
    Encouragez la personne à utiliser pleinement toutes les ressources disponibles. Par exemple :
    • Si le ou la jeune est aux études, quels services d’aide professionnelle (ex. : psychologie ou travail social) sont offerts par son milieu scolaire ?

    • Le programme des Alliances genres, identités et sexualités (AGIS) d’Interligne crée des espaces accueillants et solidaires dans les écoles. Si l’établissement fréquenté n’y adhère pas encore, une trousse de départ peut être téléchargée gratuitement à l’adresse agis. interligne.co/trousse afin d’en faciliter le démarrage.

    • AlterHeros.com propose un environnement numérique accessible et sans jugement où poser des questions de façon anonyme sur la diversité sexuelle et sur la pluralité des genres. Les réponses utiles et détaillées des intervenants sont publiées pour que tous et toutes en profitent.

    • Un nombre grandissant d’employeurs offrent des milieux de travail alliés, grâce à la formation ProAllié de la Fondation Émergence et présentée par Desjardins. Peut-être y a-t-il un comité LGBTQ+ qui pourrait offrir du soutien à la personne ?

    • Les bénévoles spécialement formés de la ligne d’écoute d’Interligne sont disponibles 24 heures sur 24 (par téléphone ou texto sans frais 1 888 505-1010) afin d’offrir des renseignements et de l’aide dans toutes sortes de situations. Ce service s’adresse aux gens de tous âges et tant aux personnes LGBTQ+ qu’à leur entourage.

    Des partenaires bienveillants
    Fondation Émergence
    Cet organisme à but non-lucratif lutte contre l’homophobie et la transphobie à travers différentes actions. Desjardins est partenaire et présentateur du programme ProAllié qui vise à créer un milieu sécuritaire et inclusif pour la communauté LGBTQ+.
    fondationemergence.org

    Interligne

    Cet organisme de première ligne offre des services d’écoute, d’intervention et de
    sensibilisation portant sur la diversité sexuelle et sur la pluralité des gens. Desjardins est grand partenaire de ses services jeunesse et présentateur du programme des AGIS (Alliances genres, identités et sexualités).
    interligne.co

    INFOS | DESJARDINS
    https://www.desjardins.com/lgbtq

    Abonnez-vous à notre INFOLETTRE!

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité