La mort prend des vacances en Écosse

0
253

Rien de mieux que les landes écossaises pour héberger des intrigues bien sanglantes ! Carter Matheson, jeune bibliothécaire passionné de polars, est ravi de pouvoir explorer les lieux qui ont servi d’écrin aux œuvres de Dame Vanessa Rayburn.

Malheureusement, il doit compter sur la présence de son ex, Trevor, puisque le voyage, planifié depuis deux ans, devait alors se faire en amoureux. Un meurtre n’est cependant jamais très loin pour se changer les idées.

Comble de malchance, Trevor se présente sur place en compagnie de son nouveau copain, Vance. Pour ajouter au malaise, un participant de plus s’est joint au voyage organisé et Carter est donc contraint de partager sa chambre avec un certain John Knight, dont la personnalité semble tout aussi inspirante qu’un mur de brique. Et d’ailleurs pourquoi s’est-il joint au voyage alors qu’il semble si peu s’intéresser au genre policier ?

La mort d’une compagne de voyage se révèle bientôt être bien plus qu’un simple accident et Carter doit se rendre à l’évidence : un meurtrier se cache parmi le petit groupe de touristes, mais qui et pourquoi ? Il nourrit bien le vague fantasme que Vance soit un génie du crime, mais sans vraiment y croire. À moins que John ne cache des intentions coupables ? Carter le tient à l’œil, mais est-ce vraiment seulement parce qu’il est sur sa liste de suspects ou en raison de sa mâchoire bien carrée ?
Traduction de Murder Takes the High Road, ce nouveau roman de l’autrice Josh Lanyon navigue dans les mêmes eaux que plusieurs de ses œuvres précédentes : un héros esseulé dont le parcours est lié au monde des arts (écrivain, libraire, bibliothécaire, agent du FBI spécialisé dans le vol d’œuvres d’art), une série de morts suspectes, une galerie de suspects au passé trouble, incluant un homme à la fois énigmatique et attirant, avec une pointe de sarcasme. À tout cela s’ajoute un ton alternant entre drame, action et humour pince-sans-rire.

Encore une fois, l’autrice maintient un rythme haletant, ingénieusement combiné à des personnages hauts en couleur. Le tout se dévore rapidement et avec avidité. La traduction française est de bonne qualité, même si on y retrouve certaines étrangetés comme « six pack », pour désigner des abdominaux, expression traduite en français par « pack de six », plutôt que l’expression consacrée « tablette de chocolat ».

INFOS | La mort prend des vacances en Écosse / Josh Lanyon. Saint-Gein, France : Éditions Bookmark, 2023, 352 p. (Suspense)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici