Mercredi, 29 juin 2022
• • •
    Publicité
    AccueilDestinationsEuropeL'Oktoberfest gai a trouvé sa place dans la Bavière conservatrice

    L’Oktoberfest gai a trouvé sa place dans la Bavière conservatrice

    Si Lady Gaga ne couvrait de sa voix les flonflons bavarois, rien ou presque ne distinguerait l’Oktoberfest gai des autres tentes de la fête de la bière de Munich, où la manifestation s’est ancrée dans une région pourtant conservatrice.

    «J’adore la fusion de la culture traditionnelle avec la culture gaie — c’est un sentiment merveilleux», se réjouit James Rozeboom, 30 ans, arrivé peu après l’ouverture de la tente ‘Braeurosl’, déjà pris d’assaut par les fêtards. Arborant une épaisse touffe de cheveux roses au-dessus de sa culotte de peau surmontée de bretelles brodées, ce natif de Los Angeles porte un toast à ses fiançailles, célébrées l’avant-veille, avec son compagnon Trent Dempsey. ‘On ne voulait pas rater ça pendant notre séjour en Europe’, renchérit Trent Dempsey, lui aussi vêtu du ‘Tracht’, la traditionnelle tenue bavaroise, achetée à un vendeur à la sauvette à la gare de Munich.

    Lancée avec une poignée d’amis dans les années 1970, la ‘Pink Wiesn’ a peu à peu gagné sa place au sein de la plus grande fête dédiée à la bière au monde, s’installant parallèlement dans le calendrier des principaux rendez-vous homosexuels. L’histoire a commencé par un malentendu, lorsque le Munich Lions’ Club, groupe fétichiste local pris par erreur pour un club de football, a réservé quelques tables au sein de l’une des légendaires tentes de l’Oktoberfest.

    La famille Heide, gestionnaire de cette tente depuis 1936, a progressivement attribué un nombre croissant de ses 6.200 sièges aux fêtards gais, jusqu’à ce que le ‘Pink Wiesn’ ne s’y établisse de façon semi-officielle chaque premier dimanche de l’Oktoberfest.

    Dès l’aube, les participants se massent à l’extérieur dans l’espoir d’avoir une table et peu après l’ouverture la tente est pleine de buveurs attachés au folklore local — chansons à boire, tapes sur les cuisses et rotation rapide des chopes.

    Si les 6 millions de visiteurs annuels de l’Oktoberfest laissent d’ordinaire la politique à l’extérieur des tentes, celle de la Pink Wiesn résonne de discussions sur le ‘retard’ allemand en matière de mariage gai, après les avancées majeures en Irlande et aux États-Unis. L’Allemagne a introduit en 2001 l’union civile pour les couples homosexuels, mais leur interdit toujours le mariage et l’adoption conjointe. ‘Les États-Unis sont le pays le plus prude que le monde ait jamais connu, et même eux nous devancent sur le mariage gai’, se désole Wolfgang Lies, 58 ans, employé d’une agence de voyage accompagné de deux amis.

    La CSU, partenaire bavarois des chrétiens-démocrates de la chancelière allemande Angela Merkel, s’oppose résolument à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, faisant de cette région à majorité catholique le théâtre d’un affrontement culturel. Wolgang Lies, fidèle de l’Oktoberfest gai depuis les années 1980, raconte que les couples de même sexe ont longtemps dû se faire discrets pour éviter d’être agressés par des fêtards ivres à la sortie de la ‘Braeurosl’.

    James Ratledge, membre des Munich Bears, groupe d’hommes corpulents à la poitrine velue, estime de son côté qu’amener de la diversité a aussi aidé l’Oktoberfest, manifestation remontant à 1810 qui rapporte 1 milliard d’euros par an à l’économie locale. ‘Les Bavarois sont très fiers de leurs traditions, ce qui signifie que nous, homosexuels bavarois, le sommes aussi’, souligne-t-il. Pour Susanne Hoffmann, 48 ans, qui apporte huit chopes débordantes de mousses à un groupe de barbus, ‘le dimanche gai est le meilleur jour de l’Oktoberfest. Personne n’en vient aux mains, tout le monde est agréable et détendu. La musique est meilleure, aussi’. Sourire aux lèvres, elle rappelle la devise d’une célèbre drag queen locale qui se produit chaque année au Pink Wiesn: ‘A bissl Leder braucht a jeder’ (tout le monde a besoin d’un peu de cuir).

    Oktoberfest Gay Allemagne

    Du même auteur

    SUR LE MÊME SUJET

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Publicité

    Actualités

    Les plus consultés cette semaine

    Publicité